Hackathon: Nouveau schéma de l’innovation

hackathon

Les hackathons ne sont plus réservés uniquement aux startups. Lieu où des hackers piratent du code ou tentent de pénétrer vos réseaux. Les hackathons, ou les journées de l’innovation, ont rapidement évolués d’un effet de mode vers une réelle activité prospective pour les entreprises. Ils font maintenant partie du décor chez les grandes entreprises oscillant entre l’innovation participative et l’agilité. En s’aidant de la structuration et de l’organisation mentale des hackathons d’origines, ils associent l’agilité des startups et des petites entreprises aux capacités des PME et autres grandes entreprises.

Les hackathons ne sont plus uniquement destinés aux ingénieurs, ni exclusivement dévoués aux logiciels informatiques. Ils ont prouvés leur capacité à libérer le potentiel créatif de tous les collaborateurs et à fournir des idées précieuses qui font avancer l’entreprise. Les hackathons en milieu de travail les plus réussis impliquent des équipes inter-fonctionnelles comprenant des opérationnels, des chefs de services, des informaticiens, des commerciaux, des managers opérationnels, des directeurs de projet, … .

 

« L’esprit Hackathon : une culture de l’innovation et de l’amélioration continue »

Les meilleures organisations comprennent que la vraie innovation ne commence pas et se termine par un événement unique . Au lieu de cela, ils injectent l’esprit du hackathon dans leur culture organisationnelle. Les hackathons ne sont pas seulement utilisés comme des événements ponctuels, mais comme un outil d’innovation continu qui alimente en permanence les boites à idées, l’auto-critique et la démarche d’amélioration continue. Ce qu’obtient l’entreprise en retour, de ces événements, est par ailleurs sans commune valeur: Un plus grand engagement des collaborateurs, des résultats rapides, concrets et un accroissement de la valeur ajoutée pour elle-même ou ses clients.

 

Quels sont les éléments de l’esprit hackathon?

  • Un mode de communication libre et ouvert, pas de hiérarchie ou de silotage
  • Pas de tabou, l’échec est considéré comme une possibilité d’amélioration
  • Les équipes sont en confiance et en profonde empathie les uns par rapport aux autres
  • Mais une ambiance de challenge entres les équipes

 

Avant de courir vers un hackathon, commencez par un défi d’innovation !

Un défi de l’innovation est un processus structuré visant à recueillir de nouvelles idées auprès des collaborateurs. Sous un format plus ludique, ce challenge interne, sera le commencement et la phase de test de votre projet a plus grande échelle. Cette intention pourra être transverse mais elle sera obligatoirement en équipe. Challenge inter services, inter-sites, inter-pays. La dynamique de groupe sera ainsi qualifiée.

Une fois ce test réussi, reste plus qu’à franchir le pas du hackathon !

Pour évaluer ce qui pourrait être le meilleur challenge à relever avec un hackathon, Posez vous 4 questions:

  • Quels sont les plus grands défis stratégiques de l’entreprise pour les années à venir ?
  • Lequel de ces défis bénéficierait le plus de la résolution collaborative de problèmes ?
  • Et qui peut être clairement articulé et partagé avec un grand nombre de collaborateurs ?
  • Peux t’on faire intervenir une équipe extérieure ( fablabs, écoles, institutions ) sans nuire au secret professionnel?

Cela devrait vous amener à une liste restreinte de thèmes possibles.

La mise en place d’un challenge innovation réussi se reposera aussi sur la capacité de l’organisation à créer une synergie entres tous les acteurs de ce projet. La combinaison de profils, de niveaux hiérarchiques, de métiers et d’expertises apportera la richesse attendue. Le choix d’un grand organisateur est aussi primordiale pour assurer le suivi et la rigueur d’un tel événement. Tous cela prêt, l’entreprise peut décider du défi qu’elle lancera pour inaugurer son premier hackathon.

Les avantages de l’utilisation de la gestion de projet pour exécuter vos hackathons

Exécuter un hackathon une fois peut être un succès sans l’utilisation d’une boîte à outils formelle, mais la probabilité de maintenir l’élan reste toujours délicat. Afin de construire un véritable programme d’innovation et une culture de l’innovation, les organisations doivent au minimum recourir à des processus, des étapes clés, les entrants et les attendus finaux. Une charte, en quelque sorte. Un hackathon considéré comme « bien mené », est celui, qui est conduit par une équipe soudée, alignée sur les méthodes et vers des résultats communs. Cela demande d’impliquer aussi les bonnes ressources au bon moment, pour s’assurer de la faisabilité technique et la durée de projets. Il est parfois nécessaire voire vital de légitimer ces projets. car en effet, la nécessité de faire intervenir des ressources extérieures pour ne serait-ce que de la confirmation est courante. La communication et la légitimation par le plus haut niveau hiérarchique permet d’ouvrir des portes et d’avoir une écoute parfois délicate ou difficile.

Voici quelques questions que vous devrez vous poser avant, après et pendant le hackathon . Par exemple:

  • Comment considérons-nous un ou des objectifs comme atteints ?
  • Que voulons nous prioriser pour le hackathon ? ( solidarité, l’innovation, le résultat concret, le partage de best pratices, … )
  • Comment pouvons-nous impliquer facilement des équipes transverses dans les services, les groupes, les fonctions?
  • Comment allons-nous recueillir, exploiter et communiquer sur les idées ?
  • Quelles sont les meilleurs répartitions pour les équipes ? Lesquelles sont de véritables «intrapreneurs»?
  • Parmi les idées qui se dégagent, lesquelles prioriser ? Quels critères ?
  • Comment s’assurer de la pérennisation et des succès de nos hackathons sur 1-2 ans?

Les organisateurs peuvent être mis à l’épreuve en essayant de répondre à toutes ces questions, mais les gains générés par ce type événements sont si inespérés que l’on se demande pourquoi ne l’avait on pas fait auparavant .

Si les équipes vous demandent à la fin, c’est quand le prochain, le pari est gagné !!

A retenir:

  • Les hackathons sont de formidables outils d’innovations, de brainstormings et de partages
  • La pluralité des profils apportera les meilleurs résultats
  • Ouverture d’esprit et droit à l’échec sont de mise
  • Structuration, rigueur et organisation sont les clés de la pérennité
  • La culture de l’innovation reste un travail de longue haleine, mais votre recherche permanente de performance aussi

Soyons ouvert, restons actif et hackons nos organisations

J.Keire

theos.fr

 

Pour aller plus loin:

  • Comment le «hackathon» réinvente l’innovation en entreprise : Lien
  • Les barbares attaquent le retail: Lien

 

methode 8D
La méthode 8D : Éradiquons les problèmes

evaluation bradley
Evaluer sa maturité en matière de prévention : Courbe de Bradley

Fermer