Hein ?? qu’est ce tu dis?

theos.frLe bruit constitue une nuisance majeure dans le milieu professionnel. Il peut provoquer des surdités mais aussi stress et fatigue qui, à la longue, ont des conséquences sur la santé du collaborateur et la qualité de son travail.

On considère que l’ouïe est en danger à partir d’un niveau de 80 décibels durant une journée de travail de 8 heures Si le niveau est extrêmement élevé (supérieur à 130 décibels), toute exposition, même de très courte durée, est dangereuse. Elle peut conduire à une surdité, phénomène irréversible. Les surdités peuvent être reconnues comme maladies professionnelles.

Pourtant, des moyens existent pour limiter l’exposition des travailleurs aux nuisances sonores. Du traitement acoustique des locaux à l’encoffrement des machines bruyantes, les mesures collectives de lutte contre le bruit sont les plus efficaces.

Et pas que dans nos ateliers, des études récentes montrent que le bruit ambiants dans les openspace peuvent parfois atteindre des seuils alarmants. Je vous recommande la lecture de cet article parue dans « l’usine nouvelle »

Open space : « la baisse de la productivité est due à l’exposition au bruit », selon Catherine Gall Par Christophe Bys 

La réglementation :

Le bruit fait partie des facteurs de risques. Les résultats de l’évaluation des risques doivent être transcrits dans le document unique (article R. 4121-1 du Code du travail). Au-delà du strict respect de l’obligation réglementaire, ce document doit permettre à l’employeur d’élaborer le plan d’action définissant les mesures de prévention appropriées aux risques identifiés.

Les actions envisageables 

les actions sont de deux ordres : les solutions collectives et les solutions individuelles et  tout manager sait qu’il est plus facile de faire accepter une nouvelle implantation de poste ou des aménagements que le port de protections individuelles.

Solutions collectives :

-L’éloignement

-Le traitement acoustique du local

-Le cloisonnement des machines

-Les encoffrements de machines

-Les écrans acoustiques

Lorsque toutes les solutions techniques ont été envisagée ou ont échoués, il reste les protections individuelles : deux formats, le casque ou le bouchon d’oreille.

Ces deux solutions ont leurs avantages et leurs inconvénients. Le choix des solutions de protection dois se faire avec précaution car il doivent répondre aux besoins. Le désastre serait de porter des protection inefficace et se sentir protégé : mise en danger d’autrui et investissement a perte.

Heureusement, les sociétés qui vendent ces dispositifs ont de plus en plus des spécialistes capables de vous donner La solution qui réponds a vos besoins.

On retiendra :

le bruit est un danger comme les autres même si il est immatériel.

1- savoir de quoi on parle : faire une cartographie des bruits . Le bruit est l’affaire de spécialiste, n’hésitez pas faire appel a eux pour faire une cartographie des bruits dans vos entreprises .

2-Préféré les moyens de protection collectifs à l’individuel.

3-Faites vous conseiller pour trouver la bonne solution technique que cela soit pour les solutions collectives ou individuelles. On ne s’invente pas « acousticien ».

Allez Chut, au travail maintenant !!!

Pour aller plus loin :

http://www.sante-securite-paca.org/risques_prevention/agents_physiques/bruit_locaux_travail/bruit_en_locaux_de_travail.pdf

une petite video : http://www.napofilm.net/fr/napos-films/multimedia-film-episodes-listing-view?filmid=napo-006-stop-that-noise

j.Keire

www.theos.fr

température bureau
Canicule Quand tu nous tiens!

incendie
l’Electricité, une bête à contrôler?

Fermer