Il n’est jamais trop tard pour bien faire ? en matière de prevention des risques, sauf si…

Never too late conceptSi tout le monde est d’accord avec le principe de faire de la prévention sécurité au sein des entreprises, le « oui, mais… », sa priorisation et notre motivation face à la démarche est souvent mise à mal par notre quotidien . Son importance ou plutôt sa remise à «  plus tard » , jusqu’à ce qu’un nouvel incident vienne nous réveiller, est souvent un regret pour de nombreux managers et entrepreneurs.

Alors nous allons revenir à la base de la prévention pour en expliquer le pourquoi et ne plus douter de ses bienfaits.

Quelques chiffres :

Quelques données chiffrées juste pour cadrer le sujet, même si de toutes ces stats, on en tire peu car souvent elles ne sont pas comparables avec nos propres activités et situations.

Alors les Accidents de Travail : c’est 700 000 cas par an, et en baisse de prés de 2 % depuis 10 ans ( chouette) mais un coût en augmentation de 25 % ( bah oui) qui se chiffre aux alentours de 3,4Md€ .

Je passe sur les millions de journées de travail perdues et surtout sur les vies et les familles détruites : un nombre de morts constants de 500 à 600 personnes par an.

Malgré cela, le train-train quotidien revient lui, inlassablement, comment remplir mon carnet de commande ? Comment assurer la trésorerie jusqu’à la fin du mois ? Comment je vais livrer mes clients à temps ? …. Enfin, la vie d’entrepreneur quoi. Et la prevention santé dans tous cela.

Alors pourquoi l’on doit on faire de la prévention santé une priorité :

Enjeux légaux : la loi nous y oblige ou contraint du moins. Même si les sanctions de base sont loin d’être incitatives, cela peut mettre en péril une société si on se retrouve au tribunal pour un accident. : taper cours de cassation + accident de travail dans Google pour vous en convaincre. On ne parle plus des mêmes montants, ni de peines avec sursis en cas d’ITT.

Enjeux Éthique : Personne, et vous le premier, ne souhaitez du mal a autrui et encore moins dans le cadre du travail. Et c’est souvent plus par omission, méconnaissance et manque de temps que les managers et dirigeants se retrouvent «  à la barre » et avant devant leur mirroir.

Enjeux D’Image : Personne n’a envie de voir le nom de son entreprise, voir son propre nom faire la une des quotidiens , même régionaux. Avec l’accélération de la circulation de l’information, réseaux sociaux, dématérialisation de la presse. Tout cela va très vite et peut devenir désastreux.

Enjeux Économique : car l’absentéisme, la non qualité, l’administratif, le remplacement, le turn over, le coût des accidents de travail ne sont plus du tout anodins. Même si ils sont souvent difficiles a discerner ( coûts indirects cachés) l’on sait qu’ils sont en constante augmentation. Sans parler des coûts directs d’amendes, de hausse de taux et de pension à verser aux victimes.

Enjeux Productif : et Oui car la prévention des risques a de cela qu’elle permet de faire des gains de productivité . Si la démarche reste participative et qu’elle est mise aux services de vos collaborateurs. C’est une stratégie payantes. Une statistique ( oui encore une ) donne : « 1 euro investi dans la prévention rapporte 2,5 à 4,8 euro ».

Bien mais encore. ??

Et encore ce n’est rien, la démarche de prévention peut et doit devenir le moteur de votre entreprise. Pourquoi : Si vous avez déjà entendu les termes de «  lean » et tous ces prédicateurs. Chacun y va de sa méthode miracle pour vous promettre des gains de 15 à 50 % de productivité  et c’est vrai. (en oubliant les dégâts sur les  TMS et RPS quand elles sont mal appliqués : mais le « lean » fera l’objet d’un autre de mes billets).

( pour le « lean » je vous laisse taper ce mot sur google et allez voir les murs de bouquins existants sur le sujet. )

Mais la démarche de prévention santé ne promettra rien et vous en fera de même car le « lean » ,«  kaizen » et autres ne sont pas des recettes nouvelles et miraculeuses, puisque les préceptes ont commencés avec Taylor au siècle dernier et que toutes les démarches de prévention, d’amélioration qualité (ISO) sont basés sur ces même concepts. La seul différence de tous ces outils est la manière dont on s’en sert et les objectifs qu’ils servent.

Alors est ce qu’il faut que je fasse de la prévention des risques ma priorité ? eh bien, la réponse est : Oui. Mettez la prévention santé et l’Homme au cœur comme une des priorités dans votre entreprise et vous y gagnerez par la bonne santé de vos collaborateurs et de votre entreprise ( et de la votre).

On retiendra :

Les enjeux de la prévention des risques : Légaux, Éthiques, d’Image, Économiques et Productifs.

Pour ceux qui voient encore en la prévention une contrainte, transformez la en atout.

– La prévention des risques peut être et doit être un moteur pour votre entreprise.

Remettez l’Homme au cœur du sujet.

« La fatalité veut que l’on prenne toujours les bonnes résolutions trop tard. » Oscard Wilde

restez motivé, prenez soin de vous et de vos collaborateurs.

j.Keire

theos.fr

motivation au travailn
Mon implication pour pas un rond??

chariot élévateur
Le Caces: Oui-Non, faut que cela cesse?

Fermer