Les 3R : Réduire, Réutiliser, Recycler

theos lean

Si la chasse aux gaspillages est un objectif en soit dans le cadre d’une démarche Lean, nous sommes tout de même dans du correctif.Aujourd’hui nous allons voir la règles des 3R . Cette règle nous amène à se positionner dès la conception, en aval de tous processus et donc un peu plus en préventif.

La règle des 3R ( Réduire, Réutiliser, Recycler ) s’accommode bien des concepts du Lean car il n’y a pas de meilleures réductions des gaspillages que  de ne pas les générer. En clair les trois R s’attaquent à la conception ou à la reconception des produits ou des processus jusqu’a leur élimination.

 Mais pas que, il faut aussi, prendre en compte l’ensemble des phases intermédiaires, interagissant avec les produits/services. Par exemple: les transports, les sous-emballages, la matière de base bien-sur, mais aussi les énergies, et toutes les autres ressources .

 La nécessité écologique ambiante se prête bien à toutes ces réflexions et trouve assez facilement des échos positifs au sein des entreprises. Là où parfois, il est difficile de motiver les collaborateurs, la règle des 3R et son coté écologique est un puissant levier de motivation pour générer de l’innovation.Force à vous de transformer cet élan pour la suite de votre démarche Lean. Mais commençons par le premier R.

La Réduction

 Souvent nous ne voyons dans la chasse aux gaspillages que le premier R, la réduction. mais en fait, pourquoi ne pas tenter l’éradication pur et simple. Nous le voyons dans notre quotidien. Combien de sur-emballages trouvons nous sur nos produits de consommations courantes? Pourquoi faire? Posez vous la même question dans votre environnement de travail.Qu’est ce qui est un surplus: inutile. C’est que l’on fait lors de chantier Lean de 5S, la première étape : se débarrasser de l’inutile.

 La ressource ou le matériel le moins coûteux étant celui qui n’est jamais utilisé, réfléchissons donc avant tout à la nécessité de chacun des composants, sous composants entourant le produit ou le service que nous apportons aux clients . Il peut être intéressant d’intégrer nos clients dans cette démarche, parfois des freins économiques peuvent apparaître et l’appui du/des clients peut faciliter les choses. Par exemple: augmenter les volumes de produits transportés pour réduire le nombre de transports peut avoir des coûts supplémentaires en terme de stockage pour le client final.Mais si cela s’accompagne par une petite aide commerciale … .

 Pour Réduire, il faut par ailleurs déjà connaître, et parfois juste se pencher sur les poubelles d’une entreprise pour savoir ce qui est gâché et perdu à jamais.Ce qui nous amène donc vers le second R.

 La Réutilisation

 La réutilisation est la prochaine étape. Cela consiste à réutiliser simplement un objet pour un objectif identique ou différent de celui initialement prévu. Réutiliser dans l’entreprise peut parfois être difficile et encore. Et nous pouvons tout aussi bien faire des propositions à des associations ou d’autres entreprises pour une nouvelle utilisation.

Si l’on peut être à l’affût dans son propre environnement, il faut aussi s’ouvrir vers l’extérieur afin de valoriser au mieux cette matière.

 Aujourd’hui,chaque déchet est un coût, coût d’achat mais aussi coût de destruction. Il faut au maximum les réduire voire les éviter.

 Je retrouve parfois dans un service des « déchets » qui à l’autre bout de l’entreprise pourrait très bien faire l’affaire pour se substituer à d’autres achetés. Par exemple: en éléments de calage, ou d’emballages.La réutilisation peut prendre de nombreuses formes. Trouvez des utilisations alternatives pour des articles, des consommables, de la matière. Organisez une vente ou un don a des associations qui vont trouver une autre vie à ces « déchets »et la solution ultime recycler.

Le Recyclage

 Bien que le recyclage soit une alternative privilégiée à la mise en décharge, le recyclage a ses inconvénients. Les règles de recyclage varient d’une municipalité à l’autre et ne sont pas toujours simples. De plus, le recyclage est bénéfique tant qu’il existe une demande pour les différents matériaux recyclés. Enfin,des ressources sont nécessaires pour trier, transporter et retraiter les matériaux recyclés en nouveaux produits. Le recyclage reste donc une opération conséquente pour notre environnement.

 Mais,même avec ses défauts, le recyclage réduit tout de même les déchets. Le  recyclage étant lié aux trois piliers de la durabilité, les 3R … en préservant les ressources pour les générations futures.

On retiendra:

  • Il n’y a pas de meilleures réductions des gaspillages que de ne pas les générer
  • Les déchets sont des coûts tout au long de leur vie
  • Prenons le temps de la réflexion
  • Sortons du cadre de nos entreprises
  • Penchons-nous sur les 3R dès la conception

 Restons humble, peu gourmand en ressources, soyons Lean.

J.Keire

theos.fr

 Pour aller plus loin:

Echalier, recyclage des déchets industriels et de la collecte sélective

Lean: Revenons aux basiques

Trop de hiérarchie nuit à l’amélioration ?

Fermer