Les 9 grands principes de la prévention Santé Sécurité au travail

theos_prevention santéParce qu’il est parfois nécessaire de revenir aux basiques, nous allons voir( revoir) les neufs grands principes de la prévention Santé/ sécurité au travail.

Une démarche de prévention des risques professionnels se construit en impliquant tous les acteurs concernés et en tenant compte des spécificités de l’entreprise (taille, moyens mobilisables, organisation, sous-traitance, co-traitance, intérim, filialisation, implantation géographique multiple, présence de tiers externes comme du public ou des clients…).

Pour mettre en place une démarche de prévention, il est nécessaire de s’appuyer sur les neuf grands principes généraux (L.4121-2 du Code du travail ) qui régissent l’organisation de la prévention. 

Éviter les risques :

le premier principe est d’éviter le risque, c’est-à-dire supprimer le danger ou supprimer la situation dangereuse en éloignant l’opérateur par de l’automatisation pour qu’il n’y ait plus de situation dangereuse et donc plus de dommage potentiel.

Évaluer les risques qui ne peuvent pas être évités ;

Le deuxième principe est d’évaluer les risques qui n’ont pu être évités, c’est ce que nous venons de voir avec la démarche d’évaluation des risques.

Combattre les risques à la source :

Le troisième principe est de Combattre les risques à la source, c’est-à-dire Intégrer la prévention le plus en amont possible, notamment dès la conception des lieux de travail, des équipements ou des modes opératoires.

Adapter le travail à l’homme :

Le quatrième principe est d’adapter le travail à l’homme, en particulier en ce qui concerne la conception des postes de travail ainsi que le choix des équipements de travail et des méthodes de travail et de production, en vue notamment de limiter le travail monotone et le travail cadencé et de réduire les effets de ceux-ci sur la santé ;

Tenir compte de l’état d’évolution de la technique ;

Le cinquième principe est de tenir compte de l’état d’évolution de la technique, c’est-à-dire assurer une veille technologique pour mettre en place des moyens de prévention en phase avec les évolutions techniques et organisationnelles et ainsi pouvoir faire évoluer le niveau de sécurité au fur et à mesure des avancées technologiques.

Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n’est pas dangereux ou par ce qui est moins dangereux ;

Le sixième principe est de Remplacer ce qui est dangereux par ce qui ne l’est pas ou par ce qui l’est moins, c’est éviter l’utilisation de procédés ou de produits dangereux lorsqu’un même résultat peut être obtenu avec une méthode présentant des dangers moindres (le remplacement d’un produit cancérogène par un produit moins nocif, ou l’utilisation de peintures sans solvant, par exemple). C’est le principe de substitution.

Planifier la prévention

Le septième principe est de Planifier la prévention, c’est donc intégrer dans un ensemble cohérent les mesures de prévention techniques, organisationnelles, sur les conditions de travail, et sur l’environnement.

En cas d’intervention de plusieurs entreprises sur un même lieu, c’est aussi organiser la prévention en commun.

Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle ;

Le huitième principe est de Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle. L’utilisation des équipements de protection individuelle intervient uniquement en complément des protections collectives si celles-ci se révèlent insuffisantes.

Les équipements de protection individuelle ne doivent être utilisés que quand toutes les mesures de prévention possibles ont été mises en place et qu’il subsiste des risques résiduels pour lesquels il n’existe pas de mesure de prévention acceptable.

Donner les instructions appropriées aux travailleurs.

Le neuvième principe et dernier principe est de donner les instructions appropriées aux travailleurs, C’est-à-dire donner aux salariés les informations nécessaires à l’exécution de leurs tâches dans des conditions de sécurité optimales. Il s’agit notamment de leur fournir les éléments nécessaires à la bonne compréhension des risques encourus et ainsi de les associer à la démarche de prévention.

Ces instructions peuvent prendre la forme de formations, d’informations, de consignes et dans certains cas où le risque reste important de désignation des personnes autorisées pour réaliser certaines tâches.

Une petite animation de l’INRS sur le sujet:

theos_video inrs

On retiendra :

La Démarche de prévention santé est collective et participative.

Cette démarche doit recevoir un appui sans faille des équipes dirigeantes et des managers de proximité.

– Il faut repenser les processus actuels en mettant l’homme au cœur du métier

– Anticiper et utiliser la démarche pour les constructions futures.

Soyez Participatif, persévérant et restez en bonne Santé.

j.Keire

theos.fr

Pour aller plus loin :

Une petite Vidéo :

le site de L’INRS :

http://www.inrs.fr/demarche/fondamentaux-prevention/ce-qu-il-faut-retenir.html

principe prévention
Vidéo :Les 9 grands principes de la prévention

franchise santé
Les Franchises et la prévention santé sécurité

Fermer