Objectifs stratégiques, ne pas occulter l’excellence opérationnelle?

 

theos excellence operationnelle

Personne ne peux plus contester que nous sommes dans un monde de plus en plus complexe, où le changement est devenu un mode de fonctionnement.

En matière d’organisation ou d’excellence opérationnelle , il est souvent flagrant de constater l’écart considérable entre la stratégie que l’on souhaiterai mettre en place et notre capacité à la mettre en œuvre .

 

« En clair l’écart entre nos bonnes intentions et la réalité mesurable sur le terrain.»

 

Pour reprendre un domaine de prédilection, la prévention santé: Comment ne pas s’étonner d’avoir un document unique d’évaluation des risques riche de leviers de performance et de le délaisser au fin fond d’une armoire ? Comment rester dans la fatalité face à des taux croissants d’absentéisme ? Comment faire face à la mauvaise surprise de voir partir les talents de l’entreprise  ?

Si dans nos stratégies, nous sommes très fortement orientés vers l’extérieur, le chiffre d’affaire, les nouveaux marchés, on a peu souvent le réflexe de se projeter vers l’intérieur, c’est-à-dire notre capacité d’exécution . Et si notre capacité à FAIRE, notre organisation et nos équipes ne sont pas en phase avec nos aspirations, il y a peu de chance qu’un miracle se réalise.

Pour reprendre une image plus économique :Pourquoi négliger autant notre marge opérationnelle au profit d’un chiffre d’affaire hypothétique. Alors que l’on sait tous que gagner des parts de marché devient de plus en plus difficile, que chaque année il faut savoir faire des concessions aux clients existants sous peine de les voir partir à la concurrence. Pourquoi négliger les signaux d’alertes comme l’absentéisme, le mal-être et la non qualité alors qu’il sont autant de signaux d’alertes de non performance opérationnelle ?

On ne peut donc pas faire l’impasse sur l’excellence opérationnelle, qui est un facteur incontournable dans des marchés où la moindre non-qualité est devenu intolérable pour le client, et qui peut donc rapidement saborder nos ambitions.

 

« On peut pas faire l’impasse sur l’excellence opérationnelle »

 

Dans nos organisations il y a trois leviers qui sont primordiaux et indissociables les uns des autres : L’individu, les équipes et l’organisation.

 

L’individu:

même si l’on peu décrier l’individualisme croissant dans nos sociétés. Ceci est un constat et ne doit plus être ignoré dans le monde du travail. Certains sont des leaders d’autres des suiveurs, mais nous auront besoin de tous lorsqu’il faudra s’adapter, se surpasser pour atteindre les objectifs stratégiques.

Il faut donc connaître ces individualités pour s’assurer de positionner la bonne personne, à la bonne place et surtout au bon moment.Il faut donc le prendre en compte dès le recrutement et envisager les formations, voire l’évolution future et cela de façon « individuelle ».

Tout ceci réclame une vision claire, partagée et au moins à moyen terme sur la gestion individuel de ses collaborateurs.

Il faut savoir protéger ses leaders, et les accompagner. Faire preuve de négligence les fera fuir de l’entreprise, voire pire, entraînera de la frustration . Et alors que l’on aurait pu avoir un formidable catalyseur, on se retrouve avec une énergie destructrice très néfaste pour l’ensemble de l’entreprise.

vers-l-excellence_product_image

Les équipes:

Dans tous les projets, on attends d’une équipe qu’elle soit capable de se surpasser. on attends d’elle qu’elle outrepasse aussi les « silos » que l’on trouve bien trop souvent dans nos organisations.

Une équipe est la résultante de la capacité de leaders à faire taire les individualités au profit des intérêts communs et donc de vos objectifs stratégiques. Mais un leader seul ne peut rien faire, si les individualités ne sont pas préparés .

 

« Un leader seul ne peut rien faire, si les individualités ne sont pas préparées . »

Les collaborateurs doivent donc:

  • Être dans un contexte de bienveillance, on parle aujourd’hui de Qualité de Vie au Travail.
  • Connaître le sens de leur travail et des taches confiées, de son rôle individuel dans l’organisation
  • Savoir et comprendre les objectifs stratégiques de l’entreprise : Le Pourquoi et aussi le Comment.
  • Être préparer par la formation et l’accompagnement, car nous aurons tous à muter dans nos métiers et cela de plus en plus rapidement.

Ce sont vos leaders qui détiennent les clés de vos objectifs stratégiques.

 

L’organisation

Nos organisations sont bien trop souvent le fruit des « habitudes » bonnes ou mauvaises. Néanmoins, il faut être en mesure d’avoir une organisation Agile pour permettre d’aligner les plans stratégiques de l’entreprise avec les objectifs internes à atteindre.

Dans ce contexte, la capacité des leaders a rallier ces collaborateurs vers des objectifs communs est donc déterminante pour l’atteinte des résultats stratégiques.

Mais l’organisation du travail se doit pour Tous d’être efficace et performante pour être flexible. Les métiers deviennent de plus en plus complexe, mais la simplicité doit régner au sein des activités. La prise d’initiative doit être encouragée, maîtrisée, voire devenir un mode de management . (cf: innovation participative)

Il faut donc agir sur ces trois leviers, sans en négliger un seul et dans cet ordre ( Organisation – équipe – Individu ), pour permettre de déployer l’excellence opérationnelle. Cette performance n’arrivera pas toute seule, elle est le fruit d’une politique interne réfléchie et d’une vision ( ce qui nous manque de plus en plus cruellement dans ce monde incertain).

 

Si vous désirez atteindre vos objectifs stratégiques quels que soit le domaine ( commerciaux, politique prévention santé, déploiement technologique, …) Ne négligez plus votre capacité opérationnelle. Cela passera obligatoirement par la nécessité d’avoir prévu le développement des individus, de vos leaders, vos équipes et de votre organisation.

 

On retiendra:

  • Les objectifs stratégiques internes sont aussi importants que ceux externes
  • L’excellence opérationnelle n’est plus une option
  • L’avenir cela se prépare avec les individus, vos leaders, vos équipes et votre organisation
  • La qualité de vie au travail , une Utopie ou un objectif ?

 

Restez objectif, à l’écoute et bienveillant

j.Keire

theos.fr

Pour aller plus loin:

Bien-être et qualité de vie au travail, risques psychosociaux : de quoi parle-t-on ? ( INRS )

 

Avez vous besoin de collaborateurs ou de compétences ? Le temps partagé

déprime horaires travail
Les Horaires atypiques de travail et la Santé

Fermer