DMAIC: Comprendre la phase A « Analyser »

DMAIC

Nous voici partis pour la troisième phase de notre mode de gestion sous format DMAIC. La troisième étape du DMAIC est une phase d’ « Analyse »

Quelle est la source du problème ? Souvent, on ne prête pas assez attention à la phase d’analyse et, sans analyse, les équipes se précipitent sur les solutions avant de connaître les véritables causes profondes des problèmes.
Il en résulte des groupes de travail qui mettent en œuvre des solutions, mais ne résolvent pas fondamentalement le problème !

Ne pas perdent son temps

Ces tentatives font perdre du temps, consomment des ressources, créent plus de perturbations et, souvent, causent de nouveaux problèmes. L’idéal est que les membres de l’équipe fassent un brainstorming sur les causes profondes potentielles (et non sur les solutions), qu’ils élaborent des hypothèses sur les raisons des problèmes et qu’ils s’efforcent ensuite de prouver ou de réfuter leurs propres hypothèses.
La confirmation ou l’infirmation inclut à la fois l’analyse des processus, la solidité des données et doit être effectuée avant de mettre en œuvre des mesures correctives. C’est le cœur de la phase d’analyse !

« Il y a trois types de mensonges : le mensonge, le gros mensonge, la statistique. »

Marc Twain

Cette troisième phase du DMAIC est essentiellement liée à la précédente puisqu’elle consiste à analyser les données qui ont été collectées pendant la phase de  » mesure « . Avec ces données, il est plus facile de déterminer la ou les sources du phénomène et de quantifier l’écart entre la situation actuelle et la situation souhaitée. Tous les outils sont efficaces y compris les outils graphiques et analytiques qui permettent de mettre en évidence les disparités.

Si la phase précédente a permis de recueillir des informations sur le processus, de mieux comprendre l’origine du problème, il est désormais indispensable d’analyser ces données et de les traduire en statistiques, tendances, graphiques visuels et de mettre en évidence les relations entres les différents aspects du processus !

Voici quelques outils de la phase Analyser :

  • Statistiques (SPC/MSP)
  • Diagramme de corrélations
  • Cartes de contrôle multivariées
  • y=f(x), Diagramme causes effets d’Ishikawa
  • Plans d’expériences, Tagushi ,
  • … .

L’analyse devrait aussi faciliter le partage des données et des conclusions avec tous les collaborateurs concernés, en mettant en évidence les informations clés plutôt que de noyer les collaborateurs dans un flot de données confuses. Une fois cette troisième phase du DMAIC terminée, les participants du projet disposent alors de données et d’analyses pertinentes qui permettront d’entamer la quatrième phase d' »Innovation », qui consiste à rechercher et à mettre en œuvre des solutions originales.

Il est souvent délicat de se freiner de ne pas analyser les données lors de la phase de collecte/mesure mais le risque est de passer à coté d’une bonne analyse. Pensez donc à vous réfréner dans vos ardeurs.

On retiendra :

  • La phase d’analyse est souvent difficile à séparer de la phase de Mesure.
  • La qualité et la véracité des données sont primordiales
  • L’utilisation d’outils sert uniquement à montrer plus qu’à démontrer.
  • Le partage des résultats est important pour valider les postulats.

Restons concentré, logique et ouvert.

J.Keire
theos.fr

Pour aller plus loin :

Six Sigma Quality Management – Analyze Phase


Cette entrée a été publiée dans Lean. Sauvegarder le permalien.
matrice x
Lean : Par où commencer: la matrice en X

kamishibaï
Maintenir votre performance : Le Kamishibai Board

Fermer