Faut il avoir peur de la révolution technologique numérique ?

Oui la vague numérique arrive à grands pas, prêt à tout engloutir et avec son lot de craintes pour nos métiers, Lol . Aucunes des études ne s’accordent sur les réels impacts, mais tous se rejoignent sur le fait qu’il y a déjà et et il y aura forcement des incidences importantes.

Nous allons tenter de regarder les grandes familles de ce que l’on appelle “le numérique” pour imaginer leur impact à court terme.

 

“Le Numérique, mais alors de quoi parle t’on?”

L’intelligence artificielle

Définition:

“L’intelligence artificielle est une discipline scientifique recherchant des méthodes de résolution de problèmes à forte complexité logique ou algorithmique. Par extension elle désigne, dans le langage courant, les dispositifs imitant ou remplaçant l’humain dans certaines mises en œuvre de ses fonctions cognitives.

Ses finalités et son développement suscitent, depuis toujours, de nombreuses interprétations, fantasmes ou inquiétudes s’exprimant tant dans les récits ou films de science-fiction que dans les essais philosophiques.”

Si l’IA ( Intelligence Artificielle ) progresse à vitesse grand V, nous sommes encore loin de pouvoir reproduire l’intelligence humaine par le numérique. En revanche, l’IA va devenir un formidable outil de notre quotidien. Nous allons avoir à notre portée des outils numériques puissants de prévisions et de calculs permettant d’accroître nos propres capacités.

L’IA devrait dans un premier temps, permettre, aussi, de nous détacher de toutes les taches rébarbatives et récurrentes . ( Qui se plaindra de ne plus faire des palanqués d’indicateurs à la main, pour une poignée de personnes qui ne les lisent pas ?… ). Cela devrait aussi ouvrir les portes vers de véritables outils d’aide à la décision et donc révolutionner les stratégies d’entreprises.

Mais nous sommes donc encore très loin, très loin, des IA apprenantes et qui surpasseraient l’être humain. Et heureusement. Je vous laisse réfléchir, si une IA s’instruisait à partir des données glanées de l’internet … .

 

Les Robots

Définition:

“Un robot est un dispositif mécatronique (alliant mécanique, électronique et informatique) conçu pour accomplir automatiquement des tâches imitant ou reproduisant, dans un domaine précis, des actions humaines. La conception de ces systèmes et l’objet d’une discipline scientifique, branche de l’automatisme nommé robotique.”

Les robots sont déjà parmi nous depuis quelques décennies. L’industrie a été la première à automatiser ces process répétitifs afin de gagner en productivité soit, mais par la même réduire les taches pénibles du travail. L’avenir des robots semble être une cohabitation avec des postes humains. De nouveaux collègues en quelques sortes.

Même si leur capacité s’accroît de plus en plus, la gestion de l’incident reste encore délicate et que dire de la difficulté avec l’interaction humaine, qu’il ne peuvent comprendre car dénuer de sentiments, de fatigues, … . La situation va donc continuer d’évoluer vers un partenariat dans le travail entre l’Homme et la Machine. Les fantasmes d’usines toutes automatisées sont loin d’être atteints, même si l’on s’en approche. La cohabitation va soulever de nouveaux défis Humains et peut être un peu de travail pour les psy…

 

L’Homme augmenté ou Cobots

Définition:

“L’Homme augmenté est la possibilité pour un être humain d’améliorer ses capacités par l’ajout de technologies de façon invasives ou non.”

Les premières applications pour l’Homme augmenté sont les organes artificiels, mais pas que ….

Nous avons commencés à voir fleurir des robots habités et/ou des exosquelettes au sein des entreprises.

Peux t’on les comparer à ce que nous avons tous déjà vu , des grues, des ponts roulants ou des chariot élévateurs ? Et bien, Non ! La grande différence est que la technologie accompagne l’Humain dans ses propres mouvements comme sa motricité, sa dextérité, … . On n’utilise plus un moyen, mais nous augmentons nos capacités physiques pour améliorer nos performances. Certains robots chirurgiens permette des opérations d’une précision que peu de praticiens auraient ete en mesure de réaliser.

Les applications multiples sont encore à découvrir dans de nombreux secteurs, mais tout cela va dans le bon sens pour le monde de travail et des travaux pénibles.

 

Faut il en avoir peur?

Nous sommes encore loin des scénarios de la science fiction, mais la technologie numérique avance vite. Alors oui la robotisation, les scripts informatiques, l’IA et autres exosquelettes , révolutionnent et vont transformer nos manières de travailler, produire et réfléchir.

La technologie numérique va en priorité supprimer toutes les taches pénibles, répétitives et traumatisantes pour le corps. Cette révolution déjà en marche, va avoir un impact non négligeable, mais cela n’est pas nouveau d’être confrontés au progrès techniques.

Que peut on y voir de positif. La révolution numérique va permettre de relocaliser l’emploi. En effet, stop à la recherche du coût humain le plus bas du fait des hautes compétences nécessaires au fonctionnement de ces nouveaux outils. On peut aussi prévoir un impact écologique positif non négligeable, la relocalisation devrait faire diminuer les flux maritimes mondiaux et donc baisser notre bilan carbone. Et pourquoi pas imaginer, enfin, partager ces technologies avec les pays dits “émergeants”, et de rapidement permettre que tout un chacun  puisse avoir le minimum vital . Et il y aura des cotés négatifs comme la raréfaction de certains postes manuels et d’emplois dits “peu qualifiés”. Les enjeux sont donc dans notre capacité a évoluer ( plus rapidement qu’avant) et surtout mettre en place une vie professionnelle balisée par un parcours de formation en continue.

Donc oui, le monde bouge, les avancés technologiques vont continuer à impacter nos relations et nos interactions avec nos environnements, tentons d’y voir le verre à moitié plein, plutôt que le verre à moitié vide.

 

On retiendra:

  • La technologie avance à grands pas mais nous sommes loin de la science fiction
  • Nous sommes, déjà, dans une révolution numérique depuis des décennies
  • Le progrès technique a pour le moment permis de soulager les efforts du corps
  • La technologie reste un outil, c’est l’Homme qui l’utilise à bon ou mauvais escient ( peut on se faire confiance …. ??? )

Restez informé, attentif et prenez soin de vos collaborateurs.

j.Keire

theos.fr

 

Pour aller plus loin:

 

Exemple Exosquelette en vidéo:

 

NERAC par Theos conculting
Méthode NERAC : Envie d’être plus efficace ?

théorie des contraintes
La théorie des contraintes : et si vos efforts ne servaient à rien ?

Fermer