Innovation et amélioration continue – Bon ménage ou oppositions?

theos innovation vs amelioration continue

Les nouvelles technologies puissantes, des startups et des tendances écosystémiques entraînent de profondes mutations dans nos entreprises.

Avec ces changements constants et en évolution rapide, vient le besoin de changer / revoir nos modèles pour « survivre ».

« La stagnation dans une entreprise est la mort assurée »

Aucun entrepreneur ne veut subir le même sort que les Kodak ou autres fleurons qui ont regardés la technologie passée devant eux sans prendre le train en marche.

Pour ces raisons, de nombreux programmes d’innovation dans les entreprises ont germés sous différentes formes. Il y a de plus en plus de promoteurs internes de l’innovation que jamais. De plus en plus, des Fablabs, des espaces de co-working ou de pépinières de création qui sont intégrés directement au sein même des entreprises.

Séparément, pour lutter contre le risque d’enlisement, la recherche de la performance ou pour simplement se remettre en question, la plupart ( mais pas suffisamment ) des entreprises, en particulier dans les industries dynamiques et en évolutions se sont dotées d’une fonction ou d’un programme «d’amélioration continue», bien connu comme les kaizen, Six Sigma et autres TQM.

Et pourtant … rarement ces équipes collaborent efficacement ensemble. Plus souvent, de mon expérience, chacun fait sa propre activité dans son coin et peu de projets transverses et de partages co-existe.

Les deux disciplines que sont l’innovation et l’amélioration continue peuvent être extrêmement efficaces pour identifier les moyens de faire progresser l’entreprise dans sa globalité: amélioration des produits, amélioration des systèmes internes, réorganisation des processus, mise à jour des normes, création d’opportunités pour une expérience client accrue et bien plus encore.

 

« Tirer parti du pouvoir de l’innovation continue grâce au brainstorming d’idées»

 

La morale de l’histoire est simple. Pour réaliser une véritable innovation continue dans une organisation de toute taille, qu’elle soit progressive ou transformatrice, il est impératif qu’elle implique la déconstruction des silos des services et favorise l’implication de ses collaborateurs à tous les niveaux. Un programme d’innovation continue conduit donc à des améliorations à la fois du haut vers le bas et du bas vers le haut , et construit une base fondatrice sur laquelle les challenges les plus audacieux sont incubés ou lancés au fil du temps.

La première étape consiste donc à faire travailler les chefs de projets de l’innovation et des opérationnels de l’amélioration continue ensemble. S’il existe un programme formalisé kaizen, 6 Sigma, TQM ou un programme similaire, le groupe d’innovation peut fournir une amélioration considérable par son efficacité, simplement en les aidant à ajouter des outils et des méthodes issue de l’innovation. Et vice-versa, les opérationnels de l’amélioration peuvent aider aux projets innovants par leur vision de perfectionnement et leur maîtrise du terrain.

La deuxième étape consiste à recruter des collaborateurs dans l’ensemble de l’organisation pour aider à identifier les opportunités d’innovations cachées auxquelles un programme d’excellence opérationnelle est capable de répondre. Dans n’importe quel services, il y a des collaborateurs qui seraient ravis, si le management le demandait, de partager sur leurs pratiques et comment ils pensent que les choses pourraient être améliorées. En utilisant des techniques d’innovation classiques et de l’amélioration, des brainstormings et des démarches collaboratives, les pistes d’amélioration peuvent être mises en évidence très facilement, rapidement et en toute collaboration.

L’innovation et les projet de performance ou d’amélioration ne sont donc pas a mettre en opposition, mais bien au contraire. Ils sont a rassembler et faire travailler ensemble, afin de prendre les best practices des uns et des autres pour les améliorer et les rendre encore plus performant ces initiatives si souvent cantonnées dans leur coin.

 

A retenir:

  • L’amélioration continue et l’innovation sont des disciplines différentes, soit !
  • La coexistence des deux activités au sein d’une entreprise peut porter à confusion pour qui ne fait pas partie de ces activités
  • Croisons les savoirs et les savoirs faire
  • Recrutons massivement les promoteurs de l’innovation et de l’amélioration continue
  • Débloquons les silos pour faire collaborer les services
  • On a tous a apprendre des autres, créez vos réseaux internes.

Soyons intelligent « en commun », restons alerte et partageons nos savoir-faires, nos savoir être.

J. Keire

theos.fr

 

Pour aller plus loin:

  • Une autre vision de l’innovation vs amélioration continue : lien
  • Qu’est ce que l’innovation ? : lien

 

hackathon
Hackathon: Nouveau schéma de l’innovation

methode 8D
La méthode 8D : Éradiquons les problèmes

Fermer