La sécurité cela pue des pieds

chaussure de securitéEt, oui le respect des ports des EPI ( Équipement de Protection Individuel ) est souvent enclin a de nombreuses « excuses » pour ne pas les porter.

Pour rappel, l’employeur doit mettre à disposition des EPI dans le cas où un risque est identifié et qu’une protection collective n’est pas possible.

Le premier de la liste étant les chaussures de sécurité, alors « pas tres sexy les chaussures de securité » FAUX.

Les nombreux fabricants ont fait des efforts en terme de confort et de look impressionnant. On retrouve désormais des chaussures à talons et des jolis souliers vernis renforcés.

« Chacun trouvera chaussure a son pied et adapté a son travail. Alors plus d’excuses. »

Les obligations de l’employeur :

toujours identique, l’employeur se doit de mettre en place tous les moyens nécessaire à l’élimination des risques potentiels dans son entreprise.

Les Epi sont fournis a titre gracieux par l’employeur et les fréquences de changement sont définies dans les articles L. 4321-1 à L. 4321-5 ; articles R. 4321-4 à R. 4322-3.

Qui est concerné : TOUS.

Les Epi sont prescrits pour faire face à un risque potentiel sur une zone. Donc tous collaborateurs « passant »  dans cette zone est soumis à ces règles. ( manager, employé de bureau, collaborateurs autres secteurs, …. )

Que l’on soit secrétaire ou employé , que l’on travaille a 90 % dans des bureaux, si l’on doit se rendre dans la zone, le port des EPI en devient obligatoire.

Pour l’employeur :

S’il vous plaît !! combien de fois je rencontre des managers sans EPI dans leurs ateliers, Que dire…. .

Une paire de coques ( qui s’ajoute sur les chaussures de base) prends environs 30 secondes à mettre et à défaire.

Quel manque de crédibilité auprès de ses collaborateurs, c’est une faute de management. Même pour faire visiter son entreprise, s’équiper et équiper ses invités est le minimum et vous gagnerez en crédibilité.

– Suite à l’évaluation des risques, mettre en place les EPI adaptés aux risques identifiés. Vous pouvez vous faire aider pour cela. ( consultants ;o); fabricants, fournisseurs, carsat,… )

– Intégrer cette notion d’obligation dans le règlement intérieur ( recommandé mais pas obligatoire), voir le contrat de travail.

– Indiquer aux moyens d’affichages aux postes de travail les règles. ( risques, EPI, zone)

– Tolérance «  Zéro » : vous serez tenu responsable en cas d’accident. Protegez vous, vous avez de fortes têtes, mettez les à disposition, cela vous aidera … .

– Pensez a mettre l’obligation du respect des port des EPI dans vos contrats de sous traitance.( agents d’entretien, machine a café, zone de chargement et déchargement, … )

– Faites attention aux nouveaux entrants, il faut toujours quelques jours pour avoir une paire de chaussures, soit on en a un peu de stock, soit on fournit des coques.

Pour les collaborateurs :

– Si vous avez la chance que votre société ai mis en place une démarche de sécurité, portez vos EPI, Point.

– Si vous avez des difficulté ( allergies, non adapté) parlez-en avec vos managers, vos délégués du personnels et/ou votre patron mais en attendant portez vos EPI.

– Le non respect du port des EPI est un motif de licenciement sans appel.

Ce qu’il faut retenir :

– L’obligation pour l’employeur de fournir des EPI aux postes identifiés comme à risques.

– Tolérance « zéro » pour tous non respect du port des EPI . Tous les collaborateurs passant dans la zone sont concernés

– Un affichage Clair des risques , moyens mis en place et zone délimité par les Risques .

– Faites au mieux pour choisir les EPI avec les représentants du personnel, et faites vous aider par des spécialistes pour les faire mieux accepter.

-Face à la résistance aux changement, l’affichage et le dialogue restent les meilleurs atouts pour expliquer « le pourquoi du comment ».

J .KEIRE

theos consulting

www.theos.fr

Un peu de lecture :

-Notion d’EPI et exclusions : articles R. 4311-8 à R. 4311-11.

-Caractéristiques, conditions d’utilisation, vérifications périodiques,formation et information des travailleurs : articles R. 4323-91 à R. 4323-106.

nuisance sonore travail
Hein ?? qu’est ce tu dis?

température bureau
Canicule Quand tu nous tiens!

Fermer