Le management de la performance est avant tout une organisation !

performance

La performance, souvent à tord, est traduite par productivité, rapidité, gains immédiats, on veut tout et tout de suite.

Au diable, plan de productivité, chantier « coup de poing » et autres. Une performance durable prend du temps, repose en partie, sur les managers mais surtout sur une Organisation.

 

Petite définition du Management de la performance:

« Le pilotage de la performance, mesure du degré de réalisation d’un objectif, de mise en œuvre d’une stratégie ou d’accomplissement d’un travail ou d’une activité, et s’inscrit dans la vision à court et moyen terme de l’entreprise . Vision, objectifs, résultats! »

Mais alors gérer la performance, ce n’est pas mettre des indicateurs ? Tout réduire à des tableaux de chiffres et des graphiques, à des réunions de revues d’indicateurs, … n’a que peu de sens !!!  Car la performance d’une entreprise c’est aussi, et de plus en plus, sa capacité a s’adapter à un environnement de plus en plus fluctuants et même parfois hostiles tout en garantissant la stabilité des acquis.

 

La première étape: cela commence par définir où va-t-on ?

C’est donc savoir bâtir et expliquer la vision ( stratégique ) à 2/3 ans de l’entreprise . Mais gérer la performance, c’est aussi (re)donner du sens aux actions quotidiennes, au travail en commun, aux objectifs collectifs comme aux objectifs individuels.

Une fois, ce travail réalisé, le reste est simple, Bah non ! Le plus dur reste à venir, car il faut ensuite faire adhérer aux objectifs, convaincre, puis décliner les objectifs intermédiaires: dans les services, les équipes, jusqu’à l’individu et au poste de travail.

Mais, si déjà les fondements de la stratégie ne sont pas là, oublions de suite.

 

De la délégation

Le management de la performance, est aussi un management qui demande de la délégation. Hors de question de pouvoir gérer, seul(e) la stratégie, tout en souhaitant tout maîtriser sur le terrain ( et peu importe la taille de l’entreprise). Ce n’est donc pas le temps passé ou votre soif de contrôle qui vous fera aller droit au succès, mais bien l’organisation et l’implication de vos collaborateurs.

 

« Laissons aux spécialistes le soin de régler les problèmes. »

 

Le rôle d’un manager est de gérer, suivre, motiver et anticiper. Mais pour cela, il faut avoir avant tout poser les bases de l’organisation de votre performance. En clair, il faut former et éduquer, vos acteurs de terrain à la résolution de problèmes. Mettre en place des instances obligatoires et cadencées de travail collaboratifs sur la qualité et l’innovation. Et Vous assurer, par un reporting ( humain) régulier que votre système tient la route et que cela sera bien votre organisation qui maintiendra votre cap et non l’Homme providentiel.

 

Délaisser les tâches maîtrisées pour vous attaquer aux tâches inconnues

On a tous, tendance à se réfugier dans les actions qui l’on maîtrise. Pourquoi, car elles sont rassurantes, le succès apparaît facilement atteignable. Mais garder ces tâches dans notre giron, plutôt que de les déléguer est une erreur. La délégation permet de faire autre chose et de faire profiter de notre expérience la personne en charge ces tâches. Il faut sortir de notre zone de confort, aller vers les activités inconnues. Il y a souvent fort à parier que vous alliez y dénicher dans ces nouvelles tâches, des perles en terme de gisement de performance et d’amélioration.

 

Accroître sa communication

Des objectifs à trois ans, cela fait loin, même très loin. Il est clair que pour garder motiver les équipes, un point d’avancement régulier est plus que nécessaire. Il faut pour cela garder à l’esprit la maîtrise des jalons intermédiaires. Ce qui a déjà été accompli et le reste à faire, avec le bon ou le mauvais feed-back, afin de se mettre dans une démarche partagée dans les succès , comme les échecs.

Il faut échanger aussi sur l’avancement des autres services ( quand l’entreprise est d’une taille intermédiaire) . Ces moments de communication, vont créer une émulation interne saine et de la solidarité. Car tous vers des objectifs communs et non contradictoire, les uns contre les autres.

 

La performance de votre organisation

La recherche de la performance doit vous prendre le plus de temps ( en dehors de la satisfaction de vos clients). Il faut vous mettre en place des schémas d’amélioration continue. Plus vous devez être à l’extérieur de l’entreprise ( clientèle) plus il vous faut mettre en place une organisation collaborative qui fera ce travail en votre absence.

Vos indicateurs, vos reportings avec les managers doivent vous donner le sentiment et la certitude de la maîtrise de l’avancement des objectifs. Mais il vous faut , aussi, avoir le ressentiment de vos collaborateurs  » de terrain ». N’attendez pas une seule et unique mesure lors d’un entretien individuel une fois l’an, par exemple. C’est trop éloigné, souvent faussé .

Mettez en place, pourquoi pas, une enquête collaborateur trimestrielle, ou encore, des boites à idées. Ceci afin de rapidement pouvoir anticiper, si il y a une dérive, une perte de motivation du terrain qui , si cela n’est pas pris à temps pourrait mettre à mal vos objectifs par un simple effet d’essoufflement.

Le management de la performance est donc en fait une réelle organisation à mettre en place. L’organisation sera la garantie de votre succès ou de votre échec, peu importe vos objectifs à concrétiser.

 

On retiendra:

  • la performance débute par savoir où l’on va, poser La stratégie
  • L’organisation sera la colonne vertébrale de votre performance
  • Savoir déployer, maîtriser, communiquer et partager des indicateurs est nécessaire
  • Une communication régulière et efficace est la garantie de la maîtrise
  • Une organisation collaborative vous permettra de Vous rassurer sur le long terme

 

Prenez soin de vous, de vos collaborateurs et de votre organisation

J. Keire

Theos.fr

 

Pour aller plus loin :

Les 7 erreurs du pilotage de la performance

wikipédia : Organisation, performance des entreprises.

 

Faut il avoir peur de la révolution technologique numérique ?

NERAC par Theos conculting
Méthode NERAC : Envie d’être plus efficace ?

Fermer