Managers: Pourquoi cela ne va pas assez Vite ?

Passer d’un comportement orienté « problème » vers un comportement orienté « solution »

 

Nous pensons tous avoir des comportements différents, car nous sommes tous uniques, mais en fait pas tant que cela.

La transformation de notre comportement passe par des phases et c’est notre facilité de franchissement de ces phases qui fait la différence entre nous.

Nos réactions face aux changements, face à un problème, face à un incident sont donc conditionnées par notre capacité d’adaptation. Et souvent le management d’équipe échoue car il ne respectent pas ce timing.

Plongeons nous dans ces étapes nécessaires pour nous aider à passer d’un mode comportemental dit « problème » vers un mode constructif orienté « solutions ».

 

Les phases de transition:

  • Ignorer : consciemment ou non. Ignorer veut aussi dire “ne pas avoir conscience de”. Nous pouvons inconsciemment ne pas ( plus) faire attention à certains éléments de notre environnement, perdre notre capacité à voir les problèmes, à prendre le recul nécessaire. Je passe souvent par l’image ( photo ou vidéo) pour la prise de conscience de problèmes (techniques ou organisationnels).
  • Nier: Nier les faits est souvent le signe du début de prise de conscience que l’on mélange avec les réflexes primaires de défenses. Souvent guider par la peur et la crainte.
  • Accuser: Premier système de défense, l’attaque, le rejet sur autrui ou sur le “système”.
  • Se justifier: lors de cette phase, nous avons le droit à tous les trésors d’imagination de notre esprit pour justifier l’injustifiable. Tenter d’expliquer, de nuancer sans réel fondement scientifique, chiffré ou logique.

STOP: C’était la dernière phase du comportement orienté problème, maintenant orientons-nous vers le mode solution.

  • Assumer: on accepte sa part de responsabilité ( petite ou grande), on prends confiance et on commence à envisager des solutions.
  • Pallier : attention à cette phase, on a tendance à se jeter sur la solution de facilité afin d’évacuer de façon rapide et provisoire le/les problèmes.
  • Analyser: Notre esprit cartésien revient. On analyse les causes, les situations, les impacts. On rentre dans un mode de Méthodes de Résolution de problèmes.
  • Imaginer: La phase finale et ultime. nous repassons vers nos capacités créatives. On imagine des solutions pérennes basées sur un raisonnement “logique et sincères.

YES : Nous sommes désormais en phases orientés solutions.

theos management

Pauvre manager !!

Voici donc toutes les phases par lesquelles nous passons pour résoudre, appréhender des problèmes complexes ou non. Les managers comprendront donc aisément comment il est, parfois, difficile de faire évoluer un groupe. Car chacun va passer par ces phases à des vitesses complètement différentes et que Nous cherchons à faire évoluer un groupe à l’unisson.

Il est donc impératif de faire preuve de pédagogie dans le management, de respecter le temps d’appréhension pour être certains de bien respecter l’enchaînement de ces phases et ne pas se retrouver très vite avec des solutions provisoires, des incompréhensions et des solutions non pérennes qui obligeront à refaire l’exercice tôt ou tard si mise en pratique.

Une solution : Avoir un management et un climat en permanence dans une dynamique d’amélioration continue, un  climat de confiance. Seul l’environnement, la culture, la pratique et l’organisation permettent de rester efficace et rapide dans ces changements de phases.

Les transformations doivent être progressives mais constantes. On retrouve typiquement ici, les différences d’appréciation opposant les schémas d’amélioration par palier ( projet, technologie, … ) et l’amélioration continue . Technique que l’on pense obsolète, mais bien encore tenace au sein de nos organisations.

On retiendra:

  • Nos instincts nous obligent à passer par des phases nécessaires
  • Nous ne réagissons pas tous dans le même timing et de façon identique à ces phases
  • Ignorer ces étapes et la première phase d’un comportement orienté problème, CQFD
  • Gardons nous de la précipitation et donnons-nous le temps nécessaire
  • La clé: une organisation et un management de la performance en dynamique permanente

 

Restons attentif, persévérant & en dynamique

J. Keire

theos.fr

 

Pour aller plus loin :

le management orienté solution : Lien

 

Comment gérer l’accélération des transformations en entreprise

Culture Versus Procédures : Le Match

Fermer