Kanban: un système payant !!!

Kanban un système payant !!!

Maîtriser ses stocks et faciliter ses approvisionnements

Dans ce post, nous couvrirons qu’une partie des multiples utilisations du kanban. Sachant que son rôle principale est de faire passer votre entreprise d’un mode de flux poussé, vers un mode de flux tiré. Mais le kanban est aussi un outil efficace dans bien d’autres situations comme pour la gestion des stocks, vos achats et vos approvisionnements .

Voici quelques symptômes d’une gestion des stocks et d’achats problématiques. Alors si vous observez l’une ou l’autre de ces situations, le système Kanban est probablement tout désigné pour vous aider .

  • Il manque régulièrement du stock pour la production
  • Vos collaborateurs sont sont souvent obligés de jouer aux pompiers pour compenser et apporter les bons niveaux de stocks
  • Vous devez justifier auprès de vos clients les retards de livraisons du à des ruptures de stock
  • Vos niveaux de stocks, d’encours sont trop importants et grève votre trésorerie
  • Vous avez des difficultés à gérer une large gamme de produits, comme par exemple de la boulonnerie-quincaillerie, des composants d’emballages, des pièces de maintenance, des produits nettoyants , des fournitures de bureau etc … .

Le kanban est avant tout un système visuel de gestion de flux ou de matière . Il permet de commander « automatiquement » de la matière première et les composants que l’on « appel » et réduit ainsi les risques de rupture en s’approchant du « juste à temps ».

Les produits fabriqués ou assemblés, en s’appuyant sur un kanban et les niveaux de stocks, permettent de synchroniser les achats au plus près de la demande des clients. On parle de just in time: « JIT » ou « JAT » : juste à temps. C’est donc un système qui améliore le flux du bas vers le haut ou du client vers la demande. En terme japonais le Kanban,qui signifie « étiquette » prend habituellement la forme d’une carte . Mais il peut également prendre la forme d’un échange de contenu ou d’un espace à combler. Le kanban est un système pratique et fiable. Un système qui se perfectionne d’année en année avec un haut taux de satisfaction croissant. D’ailleurs les collaborateurs en sont souvent très satisfaits et les managers soulagés de travailler sur des sujets plus intéressants que des ruptures de stocks. Les retours sur investissements (R.O.I.) se chiffrent, habituellement,plutôt, en mois et non en année. Ce qui est aussi un autre avantage.

Le principaux objectifs sont :

  • Éliminer les ruptures de stocks. Que ce soit les matières premières ou des composants donc éradiquer les situations d’urgences.
  • Éliminer les achats de dernières minutes et les livraisons partielles.
  • Maintenir au minimum les niveaux des stocks ce qui améliore la trésorerie.
  • Rendre obsolètes les erreurs d’inventaires et donc des gains de temps lors des prélèvements.
  • Récupérer de l’espace occupé inutilement précédemment par des stocks abondants ou inutiles.
  • Réduire la pression sur les acheteurs et des collaborateurs, qui travaillent en toute sérénité.

Même si vous avez des difficultés à voir comment implanter le kanban sur l’ensemble du flux de votre entreprise, ne vous privez pas d’en faire votre arme locale.

Les étapes à suivre pour mettre en place ce type de gestion :

  • Lister tous les articles à gérer avec la méthode Kanban
  • Associer aussi à l’étude, les contenants de chaque composant car la gestion avec la méthode Kanban concerne aussi les supports physiques.
  • Identifier les informations à afficher sur les cartes Kanban et déterminer les caractéristiques physiques de la carte que ce soient les dimensions des codes de couleurs, la disposition des informations et le support.
  • On trouve régulièrement une carte complète et souvent recto/verso. Au recto les information cruciales pour le produit et au verso, les informations concernant les achats.
  • Un peu le cœur du système, il faut trouver un signal  » déclencheur » approprié à l’environnement. Ce peut être un espace vide ou cela peut-être une carte qui apparaît dans un tableau, cela peut être un niveau visuel ( recomplément de stock ) …

Ensuite définir les niveaux de stock mini – maxi suffisant pour un fonctionnement optimal. Vous pouvez choisir un système plein/vide ou par niveaux de seuils ( avec stock de sécurité) pour gérer vos produits. Pas ou trop de formules existes, allez y a tâtons en partant d’une valeur forte pour descendre au fur et a mesure pour trouver l’optimum.

Mais voici déjà une bonne approche:

  • C : consommation moyenne journalière d’un article.
  • Tf : temps de fabrication nécessaire pour réaliser 1 pièce, exprimé en unité de jour.
  • Ta : temps d’attente pour 1 pièce ou délai de livraison exprimé en unité de jour;
  • d : durée de stock souhaitée en unité de jour ;
  • Q : capacité d’un contenant (lot équivalent à un Kanban)
  • A : taux de rebus (%) estimé dans les ateliers de fabrication.

Deux formules sont généralement utilisées pour le calcul du nombre de fiches Kanban en circulation. Selon qu’il s’agisse d’un stock de production ou de distribution, on aura :

  • Pour des stocks de produits finis : nombre de Kanbans = (C x d) + encours /Q
  • Pour des stocks intermédiaires de production : nombre de Kanbans = C (Tf+Ta)(1+A)/Q

Outil de Flux, le kanban visuel reste une très bonne arme contre les stocks pléthoriques dans nos ateliers, nos entrepôts, nos bureaux. Si vous voulez éradiquer les ruptures et optimiser votre trésorerie, le kanban est fait pour vous.

A retenir:

  • Le Kanban est un outil puissant de flux tiré, mais pas que.
  • Outil de flux, mais aussi performant pour vos stocks dynamiques ou statiques
  • La rupture n’est plus une option pour une bonne gestion de nos clients
  • Garder un œil sur votre trésorerie et donc vos stocks

Soyons simple, efficace, Lean

J Keire

Theos.fr

Pour aller plus loin:

Du kanban a l’hôpital

 

Les 5 axes du manager Lean

Theos_Gerer un conflit
Comment gérer un conflit ?

Fermer