Le Feelgood manager quesako ?

 theos_feelgood managerSorti tout droit de la Silicon vallée, l’objectif des start-up innovantes étaient de garder leurs talents au plus prés. Si l’excitation des début fait son office, au bout d’un certain temps, ces geek préfèrent rejoindre de nouveaux projets et de nouvelles excitations.

Alors pourquoi, le manager Feelgood arrive en Europe, en premier lieu chez nos voisins allemands qui eux sont confrontés à une pénurie de cadres, techniciens hautement qualifiés et qui pour freiner un turn-over importants tentent de garder en leur sein ces talents volatiles.

Alors Son rôle : organiser des BBQ ?

Il peut mais pas que…. Le Feelgood manager a pour fonction de créer du lien, liens entres les directions, les services, les équipes, les managers et leurs équipes. Il se doit d’être donc un communicant interne, savoir déceler les points d’achoppement, de trouver les mots pour « faciliter », prévenir des maux de nos organisations et fédérer autour d’objectifs communs.

Mais pas que, car comme vous le savez, les maux de nos collaborateurs et de nos entreprises sont bien plus profonds qu’ils, n’y paraîssent. Le Feelgood manager se doit de rechercher les causes profondes et de proposer des méthodes de travail alternatives, des compromis, il est donc tour à tour, enquêteur, communiquant, facilitant, force de proposition, organisateur, … et en un mot « motivateur » pour redonner du sens au travail et à votre organisation.

Alors quel profil pour ce joyeux drille ?

et bien pour le moment, il n’y a rien de défini de façon claire. Les différents profils sont très hétéroclites et c’est cela leur force. Ce qui permet de se poser la question : dois je promouvouir cette fonction en interne ou en externe ? Ma perception est que le prestataire extérieur reste la meilleure réponse, pourquoi ?

Il sed oit d’être impartial, confidentiel, adaptable et flexible  et par dessus tout n’a pas vocation a être permanent. Au delà de la considération de coût, de ROI, Le « Feelgood manager » parfait n’existe pas, car comme on a pu le voir, le panel de qualité requis demande une versatilité trop grande. Je dirai donc à chaque problème son «Feelgood manager». Tantôt il vous faudra des compétences informatiques pour comprendre le languages de vos « geeks » (LoL), parfois un ingénieur Lean pour revoir vos méthodes de production ou de gestion, parfois un profil Psy/RH sur le bien être au travail ou pour redynamiser vos équipes commerciales, et parfois tout à la fois ;o)

theos_feelgood manager 2

Le Feelgood Manager est il productif $$$ ?

Oh, c’est du boulot de surveiller les braises du barbecue, vous ne voudriez pas vos côtelettes brulées ????

« Pour 4 collaborateurs sur 5, une bonne ambiance est indispensable au bien-être au travail et plusieurs études indiquent clairement que, dans l’ensemble, l’ambiance prime même sur le salaire et les avantages ! » ( source : http://www.petite-entreprise.net )

Biensur qu’il faut prendre un peu de hauteur et se poser les vraies raisons de faire appel à un Feelgood manager. Si pour la silicon vallée c’était le fait de retrouver une ambiance perdue pour garder ses talents, en Allemagne d’attirer les nouveaux talents et les garder, la France a quand à elle d’autres maux.

Un taux de chomage en hausse constante, une jeunesse avec un accès difficile à l’emploi, un climat morose, un contexte économique en berne, une progression galopantes des maladies professionnelles et des arrêts maladies (RPS)…, bref de nombreux facteurs qui compliquent la tâche des managers, la pérennité de nos entreprises et donc le bien être au travail.

Mais je vous retourne la question : A combien évaluez vous le retard ou l’échec de votre projet informatique pour des considérations personnelles ? A combien évaluez vous le non-gain ou perte de motivation et de productivité de vos collaborateurs par des « non-dits » avec leurs managers ? A combien évaluez vous le nombre d’affaires perdues à cause de l‘incompréhension des besoins réciproques entre le réseau commercial et les équipes de terrain ? A Combien évaluez vous la perte de votre meilleur collaborateur, parti à la concurrence, parce qu’il ne se sentait plus bien dans le stress ambiant ?….

Posez donc votre calculatrice, vous aurez compris, que le Feelgood manager à un brillant avenir aussi en France, que son ROI est facile à quantifier, que sa mission ne s’arrête pas au BBQ et à apportez les croissants de temps en temps, sinon vous le feriez vous-même…

On retiendra :

Le « feelgood manager » est un docteur des maux de nos entreprises.

Au delà de créer une ambiance de bien être au travail, il permet de dénouer les situations de conflits et de dynamiser les organisations.

-Tout comme la prévention santé, il doit intervenir «Avant» que le mal fasse des dégâts facheux et Coûteux et éviter la gestion des conflits.

Comprendre en amont son problème pour bien énoncé son besoin et donc le profil adhoc.

Ne pas se voiler la face, être prêt à remettre son organisation et quelques egos en question

Avoir la volonté de devenir acteur du bien être au travail et la performance de son entreprise.

Soyez Happy, Feelgood, innovants et restez en bonne Santé.

j.Keire

theos.fr

Pour aller plus loin :

https://www.newstoprotect.axa/tendances-societe/feel-good-management

supervision sécurité
Outil Sécurité: la Tournée de Supervision

risques routiers
Va Va Vroum, les Risques Routiers

Fermer