Les Franchises et la prévention santé sécurité

theos_franchiseSi en France, il y a bien un secteur pour lequel nous sommes à la pointe c’est dans la franchise. Ce système de développement commerciale à grande échelle permet rapidement de monter son commerce tout en profitant d’un réseau d’experts et de techniques éprouvées.

Si la priorité est axée sur le développement commerciale, il ne faut pas occulter que la bataille des enseignes se gagne dans le temps, donc la stabilité, l’innovation et la reconnaissance de la marque .

Mais quelle place possède la prévention santé sécurité dans les réseaux de franchise et les franchisés ?

Quelques chiffres

en 2014, le nombre points de vente est de 107 000 répartis dans les 1800 types de franchises différentes. Ces franchises se trouvent tous les domaines, parmi les plus importants on peut trouver : restauration, habillement, automobile, aménagement de la maison, …. .

Cela représentent prés de 350 000 collaborateurs et développe un chiffre d’affaire de plus de 50 milliards d’euros ( 142 Milliard en coorperative). Ces données sont en forte croissance chaque année.

Autres informations importantes sur les franchisés : 73% étaient auparavant salariés, 19% déjà à leur compte et 5% sans emploi.

Le principe Franchise _ Franchisés

Le franchisé posséde un accord avec son franchiseur lui permettant la vente de produits, de services et est soumis à un contrat spécifique quant au déroulement des opérations. ( marketing, visuel, agencement, …. ) . La franchise en retour se doit de lui apporter formation, assistance, opérations marketing et commerciale, …. Dans tous les cas, elle aide son franchisé à développer son affaire et son succés.

«le succès se doit d’être commun»

Le franchisé conserve donc son indépendance juridique de sa propre entreprise . L’ensemble des responsabilités face à la prévention santé sécurité lui incombe donc de pleins droits.

«73% des franchisés étaient auparavant salariés»

 

Et la prévention santé sécurité dans tous cela ?

Même si la franchise ne peut subordonner son franchisé, elle a tout intérêt à promouvoir, informer,aider ses franchisés à mettre en place les éléments obligatoires ( DUER, incendie, hygiène… ) et une politique de prévention santé sécurité.

Si, historiquement, la culture de sécurité ne fait pas partie des objectifs premiers des franchises, plus axés par le développement de la marque et la croissance, les problèmes sécuritaires et de santé au travail ne peuvent plus être ignorés ou laisser sous la seule responsabilité des franchisés.

En effet, en cas d’accident , d’incident, de problème, c’est l’image de toute la franchise qui est pointée du doigt. Il suffit de voir les cas forts médiatisés pour certaines chaînes de restaurations rapides pour s’en convaincre.

Parfois des années de travail et d’investissements en publicité et marketing peuvent être réduits à néant par une mauvaise publicité liée à un événement isolé.

Avec le développement des réseaux sociaux, on voit aussi pulluler les témoignages de collaborateurs qui se plaignent des conditions de travail dans certains points de vente. De la pression accrue, des signes de risques psychosociaux qui entravent le bon fonctionnement des enseignes, à terme leur image et leur performance économique .

Que l’on se le dise, les problèmes de santé sécurité, sont souvent les premiers signes avant coureur de dysfonctionnements, de problèmes et de mauvaise santé «  économique » de l’entreprise.

theos_franchise 2

La tâche est ardue ? Pas temps que cela !

Si l’on pourrait penser que la diversité du nombre de points de vente est une difficulté, il suffit de le transformer en avantage.

La force de tous ces réseaux de franchise est justement cette capacité à faire, à transmettre de façon nationale des politiques commerciales, marketing, achats et logistiques. Il suffirait d’utiliser cette force de réseau comme levier en faveur de la prévention santé et sécurité pour toucher le plus grand nombre de collaborateurs et de franchisés. ( et certains réseaux l’ont déjà bien compris )

Quelques pistes de réflexion :

Tous les franchisés passent par une formation initiale, un module sur leur obligation de prévention pourrait leur être dispensés. ( formation, support, guide, outils… ) afin de les informer sur ces responsabilités. Car du travail il y en a, comme dans tout démarrage, et la sécurité n’est sûrement pas en haut de la pile des priorités. ( quoi que ? )

la standardisation des points de ventes entraîne une rationalisation des métiers internes .un avantage car les risques sécurité sont donc en partie déjà connus, ou du moins dans des périmètres circonscrits. Les mesures de prévention peuvent aussi donc être aussi « standardisées » et appliquées à grande échelle. Restera à dénicher les cas particuliers de certains franchisés liés à d’autres facteurs ,externes ( emplacement, lieux, taille, …. ), sans oublier les risques portant sur la maladie professionnelle.

De nombreux réseaux possèdent des animateurs réseaux dont le but est de promouvoir la franchise, les opérations commerciales, d’aider localement les franchisés à leur succès. Ils sont donc un très bon vecteur d’information et de promotion pour les politiques de prévention santé. Leur régularité de passage permet de travailler dans la durée sur ces sujets «permanents».

Certaines franchises possèdent aussi un réseau intranet puissant leur permettant d’échanger de façon efficace avec l’ensemble des franchisés. Les infrastructures informatiques sont donc en place pour mettre une veille réglementaire pour informer et rappeler les basiques de la prévention.

Même si la franchise ne doit en aucun cas s’immiscer dans la gestion des franchisés, elle a tout intérêt à apporter assistance dans les démarches de prévention à ces franchisés. La bonne santé financière d’un réseau est primordiale pour faire des affaires mais la santé de tous les acteurs est tout aussi importante pour durer.

La prévention en terme de responsabilité sociétale est, aussi, un excellent levier de motivation des collaborateurs et d’innovation qui peut apporter grandement au développement de la marque.

On retiendra:

– La prévention santé sécurité n’est pas encore assez développé dans les réseaux de franchises.

– La multiplicité des points de ventes peut être un frein mais cela peut surtout être un atout.

– La force d’un réseau réside dans la force de tous ces membres et en fait aussi sa faiblesse.

– L’attention des consommateurs pour la RSE et les réseaux sociaux font de la prévention et du bien être au travail un enjeu stratégique non négligeable.

– Des moyens et des infrastructures sont déjà en place pour promouvoir rapidement et agir sur la prévention santé au sein des réseaux.

– La prévention santé reste un moteur sociale et économique indéniable pour les entreprises. Dommage de s’en priver !!

Restez prévoyant, prévenant et en bonne santé.

j.Keire

theos.fr

Pour aller plus loin :

étude sur le secteur de la franchise par l’INRS : lien

 

Le Blog du Management en Milieu Hospitalier MMH
innovation participative
Innovation Participative: Sortez la boite à idées du grenier

Fermer