Tamalou ? la pharmacie et trousse de secours en entreprise

Theos_trousse de secoursLa boite pharmacie ou Trousse de secours, on en posséde tous une, des fois nous savons même où elle se trouve, mais que doit elle contenir ???

De mon avis, oublié de suite les packs entreprises, ils sont pour la majorité génériques, donc pas adaptés et que dire de la qualité de certains….

Vous constituer votre propre armoire à pharmacie est la meilleure solution. Je vous préconise de même de vous faire en plus un kit d’urgence transportable. En cas d’intervention sur le lieu même de l’accident cela sera plus pratique.

Il convient d’insister sur l’importance de la présence du matériel de premiers secours adapté à la nature des risques. Trop souvent les entreprises se contentent d’acheter une trousse de secours générale, sans qu’il y ait tout d’abord une vraie réflexion sur les risques d’accident du travail propres à l’entreprise . il faut définir: le matériel nécessaire pour chaque situation, le temps d’intervention des secours et la présence ou non de secouristes sur place.

Évacuons de suite le sujet « médicaments » en entreprise. La réglementation est très stricte sur les médicaments. Nous sommes tous tentés d’avoir du paracétamol, quelques autres médicaments que l’on considére comme usuels ( ce qui n’est pas le cas ).

la loi française permet l’automédication, un secouriste peut donc dispenser un médicament que si celui-ci est vendu sans ordonnance et seulement sous cette condition.

Dans tous les cas, je vous conseil de vous rapprocher de la médecine du travail qui vous permettra de faire une liste des plus exhaustives du contenu de votre pharmacie.

La réglementation

Article R. 4224-14
« Les lieux de travail sont équipés d’un matériel de premiers secours adapté à la nature des risques et facilement accessible. »

Article R4224-15
« Un membre du personnel reçoit la formation de secouriste nécessaire pour donner les premiers secours en cas d’urgence dans :
1° Chaque atelier où sont accomplis des travaux dangereux ;
2° Chaque chantier employant vingt travailleurs au moins pendant plus de quinze jours où sont réalisés des travaux dangereux.
Les travailleurs ainsi formés ne peuvent remplacer les infirmiers. »

Article R 4224-16

« En l’absence d’infirmiers, ou lorsque leur nombre ne permet pas d’assurer une présence permanente, l’employeur prend, après avis du médecin du travail, les mesures nécessaires pour assurer les premiers secours aux accidentés et aux malades. Ces mesures qui sont prises en liaison notamment avec les services de secours d’urgence extérieurs à l’entreprise sont adaptées à la nature des risques.
Ces mesures sont consignées dans un document tenu à la disposition de l’inspecteur du travail. »

Article R. 4224-23
« Le matériel de premiers secours fait l’objet d’une signalisation par panneaux ».
(ancien article R. 232-1-6 du code du travail)

Le bon emplacement et son accès

Elle est donc obligatoire et doit se trouver dans chaque établissement de l’entreprise, quelque soit le nombre de salariés et l’activité .

La facilité d’accès est un point important, elle doit être accessible à tous et faire l’objet d’une signalisation. Si clé, la clé doit, donc, être facilement accessible, une personne en permanence doit pouvoir ouvrir l’armoire si nécessaire.

-Affichez, par exemple, la liste des personnes détenant la clé sur l’armoire, le nom des SST .

-Affichez les protocoles en cas d’urgence, les N° utiles : SAMU, médecin généraliste, pompiers, centre anti -poisons, hôpitaux …

theos armoire pharmacie

Son contenu

Il n’y a pas d’obligation car même si les risques bénins sont communs à tous, vous avez vos propres risques qui peuvent entraîner des besoins différents.

Vous trouverez une petite liste à titre d’exemple :

– Brosse à ongles (pour lavage des mains avant les soins)

– Nettoyant, désinfectant .

– Gants d’examen médical, non stériles, de plusieurs tailles

– Pansements autoadhésifs de différentes tailles

– Rouleaux de sparadrap

– Compresses stériles en sachets individuels (5 cm / 5 cm et 10 cm / 10 cm)

– 1 coussin Hémostatique

– Bandes type velpeau (pour bandage)

– Micropore (sparadrap déchirable)

– Antiseptiques externes en dosage individuel si possible ou en petit conditionnement de type Amukine, Dakin Cooper stabilisé. Il est efficace si la plaie est bien nettoyée

– Sérum physiologique en dosette / dacryoserum ou rince – œil

– Paire de ciseaux à bouts arrondis / paire de ciseaux à vêtements

– Pince à écharde

– 1 couverture de survie

– 1 ou 2 sacs en plastique propres (type congélation)

Gestion dans le temps

le contenu de l’armoire doit être inventorié et à chaque « intervention », il doit être notifié sur le registre des soins, ce qui a été fait et utilisé. Au delà de l’aspect traçabilité pour la victime, ceci afin d’éviter de se retrouver avec une armoire ou un kit incomplet lorsque l’on en a besoin.

Une revue annuelle, n’est pas négligeable. Certains produits ont des dates de péremption et revoir le contenu de l’armoire peut permettre de se (re)poser les bonnes questions : est ce que le contenu est en phase avec mon besoin et les risques de l’entreprise ?

Je vous encourage à envoyer la liste des composants de votre pharmacie au service de votre médecine du travail, ils pourront ( comme souvent) être de très bon conseil sur le sujet.

On retiendra :

Une trousse de secours ou armoire à pharmacie est obligatoire.

Son contenu est libre et doit être adapté aux risques de l’entreprise.

Son accès doit être identifié, aisé et pour tous.

N’oubliez pas de mettre en place un inventaire permanent.

Faites une revue annuelle pour revoir le contenu et les dates de péremption.

– Utilisez la médecine du travail pour définir le contenu optimal pour votre entreprise.

Soyez persévérant et restez en bonne Santé.

j.Keire

theos.fr

Pour aller plus loin :

Exemple d’une liste plus complète du contenu d’une armoir a pharmacie: lien

enquête satisfaction collaborateur
Osons l’Enquête de Satisfaction Collaborateurs

video inrs
Les 9 grands principes de la prévention Santé Sécurité au travail

Fermer