Toute la Lumière en matière de sécurité

éclairage atelier

Eh oui, nous savons tous que la lumière joue énormément sur nos humeurs, notre fatigue, alors qu’en est il dans nos entreprises ??

La réglementation :

L’éclairage des locaux de travail est soumis à de nombreuses réglementations et recommandations, imposant des valeurs limites indispensables à respecter. Les obligations de l’employeur, du maître d’œuvre et du maître d’ouvrage y sont définies de manière précise.

Depuis août 1983, l’éclairage des lieux de travail fait l’objet d’une réglementation.
Les textes de référence sont :

  • Décret n° 83-721 du 2 août 1983 complétant le Code du Travail en ce qui concerne l’éclairage des lieux de Travail, et destiné aux chefs d’entreprises.

  • Décret n° 83-722 du 2 août 1983 complétant le Code du Travail et fixant les règles relatives à l’éclairage des lieux de travail auxquelles doivent se conformer les maîtres d’ouvrage entreprenant la construction ou l’aménagement de bâtiments destinés à l’exercice d’une activité industrielle, commerciale ou agricole.

  • Circulaire du 11 avril 1984 relative aux commentaires techniques des décrets n° 83-721 et 83-722 du 2 août 1983 relatifs à l’éclairage des lieux de travail.

  • Arrêté du 23 octobre 1984 relatif aux relevés photométriques sur les lieux de travail et aux conditions d’agrément des personnes et organismes pouvant procéder à ces contrôles.

  • Lettre circulaire DRT n° 90/11 du 28 juin 1990 relative à l’éclairage naturel et à la vue vers l’extérieur.

Les bâtiments doivent être conçus et disposés de telle façon que la lumière naturelle puisse être utilisée pour l’éclairage des locaux affectés au travail, sauf dans les cas où la nature technique des activités s’y oppose.Article R 4213-2 du Code du travail.

Mais pour être plus précis.

Des valeurs ont été définies en fonction des opérations et lieux de travail.

param lumiere1

param lumiere2

Tous, n’avons pas la chance de travailler dans des bâtiments neufs, ( où ces normes sont en théorie prise en compte) . Tous n’avons pas la chance de travailler dans des ambiances lumineuses et que dire de nous autres, artisans , qui n’avons même pas de poste de travail Fixe .

La lumière fait partie des éléments a intégrer à l’ergonomie et participe grandement à la Qualité de Vie au Travail .

Ces éléments sont a prendre en compte lors de la rédaction du document unique. Tout comme la température, la lumière peut être une cause forte de désagrément et/ou de danger pour un collaborateur.

Pensez aussi à vos sous traitants qui œuvrent souvent dans des lieux peu propices au passage et donc a la lumière. ( local technique, chaufferie, « cagibi », … ).

Pensez aussi à vos extérieurs, en hiver, combien de parking sont pas ou peu éclairés. Combien y’a t’il de chance de se tordre la cheville dans un trou de la chaussée ou buter dans un trottoir. ???

Et que Faire :

Comme toujours en matière de protection, on s’oriente en premier lieu, vers des solutions collectives et sinon des solutions individuelles.

Les solutions techniques existent, et de nombreux spécialistes pourront vous faire études, analyses et préconisation techniques. Mais souvent vous et vos collaborateurs trouverez des solutions simples et rapides à ses désagrément. La première étape étant d’en avoir conscience et d’y prêter attention.

On retiendra :

-la luminosité ( trop ou trop peu) est un facteur de risques : humains, techniques, qualitatif pouvant entraîner de nouveaux risques.

-La luminosité est encadré par la loi car elle peut avoir de graves répercussions sur la santé des collaborateurs.

-Ne laisser pas des installations d’éclairages se dégrader sans maintenance. ( faire régulierement le relamping des entrepôts / Bureaux par exemple)

– A chaque modification de postes ou lors de travaux d’aménagements conséquents dans l’entreprise: pensez y . Cela sera moins coûteux de la faire à la conception qu’à la correction.

– Stimuler vos collaborateurs à vous alerter en cas de défaillance des systèmes d’élairage. ( vous pouvez pas avoir les yeux partout…).

PS : des applications téléphonique existent, elles n’auront pas valeur de luxmètre , mais pourront vous donner une bonne indication du niveau de luminosité.

Portez vous bien et ayez des idées lumineuses.

j.keire

theos.fr

Pour aller plus loin :

http://www.entreprises.cci-paris-idf.fr/web/environnement/sante-securite/risque-entreprise/eclairage

http://www.inrs.fr/media?refINRS=TJ%2013

document unique
le document unique, pas uniquement pour faire beau!!

http://theos.fr/les-v-g-p-quest-ce-que-cest/
les v.g.p., qu’est ce que c’est?

Fermer