4 Méthodes de Brainstorming efficaces

Brainstorming

On dit souvent que l’inspiration frappe quand on s’y attend le moins, mais c’est une façon plutôt inefficace de stimuler l’innovation et la créativité. Il suffit de penser à une époque où vous-même, ou une équipe dont vous faisiez partie, aviez besoin de résoudre un problème particulier. Dès que vous commencez à réfléchir à des idées, votre esprit se vide. Le brainstorming vient à votre secours.

Le but du brainstorming est de produire une liste complète d’idées, de solutions ou de projets potentiels. Lorsqu’il est bien fait, le brainstorming devrait augmenter la participation, réduire les blocages, encourager les idées, augmenter la créativité et par-dessus tout être un exercice collectif.

Les principes généraux de toutes les méthodes de brainstorming sont les suivants :

  • concentrez-vous sur la quantité – capturez d’abord le plus grand nombre d’idées possible.
  • Encouragez et accueillez toutes les idées – demandez à l’équipe de creuser en profondeur et de penser au-delà de l’évidence – chaque idée soumise doit être saisie.
  • Ne pas porter de jugement, critiquer ou vérifier la réalité. Les idées seront discutées et débattues plus tard.
  • Utilisez des phrases courtes ou des expressions simples.
  • Les idées “loufoques” peuvent être des tremplins vers de bonnes idées réalisables.

Partout, tout le monde utilise les techniques de brainstorming pour faire circuler les idées et l’esprit créatif. Il existe de nombreuses méthodes pour organiser des séances de brainstorming plus efficaces, en voici quelques exemples :

En roue libre

Si vous travaillez avec un groupe où la participation ne pose pas de problème, vous pourrez peut-être commencer la séance de brainstorming en laissant libre cours aux idées. Ce qui permettra aux participants de faire des suggestions dans n’importe quel ordre et enclencher la machine à réflexions. Veillez à noter toutes les idées sous forme de petits points en utilisant les mots exacts des participants. Cette méthode peut être rapide, vous pouvez donc demander à un participant de vous aider à noter les réponses sur un deuxième paperboard.

Tour de rôle

Demandez à un candidat de commencer le processus de réflexion avec une idée. L’animateur inscrit l’idée sur un tableau à feuilles mobiles pour que tous puissent la voir. Demandez au candidat de choisir d’aller à droite ou à gauche, ce qui permet à la personne assise à côté de lui de proposer une idée. L’animateur continue à noter les réponses, en faisant le tour de la salle jusqu’à ce que chacun ait eu l’occasion d’apporter au moins une idée. Vous pouvez alors essayer de faire un second tour de salle si les idées circulent librement, ou vous pouvez l’ouvrir à toute personne qui a une autre idée non évoquée précédemment.

Le passage de témoin

Chaque personne du groupe commence avec un morceau de papier, écrit une idée, puis passe le morceau de papier à la personne suivante. La personne suivante s’appuie ensuite sur l’idée originale, en y ajoutant quelques réflexions. Continuez à faire le tour de la pièce jusqu’à ce que le propriétaire récupère son morceau de papier original. Vous pouvez alors demander à chaque personne de prendre une minute pour revoir son idée originale et la partager avec l’équipe.

La Réflexion Silencieuse

Certaines personnes ont besoin d’un peu de temps pour réfléchir et exprimer leurs idées. Indiquez à l’équipe que vous lui donnez un certain temps (5 à 15 minutes) pour réfléchir et noter ses idées. Vous pouvez leur demander d’écrire leurs idées sur des post-it, une idée par post-it, ou de les inscrire sur une feuille de papier. Si vous utilisez des post-it, vous pouvez ensuite leur demander de lire une idée à la fois et de les placer au mur, en regroupant toutes les idées similaires. Si elles sont écrites sur une feuille de papier, vous pouvez utiliser la méthode du “Round Robin” pour partager et classer les idées.

Le brainstorming est une technique formidable pour générer des idées, trouver des alternatives et des possibilités, découvrir des défauts majeurs et développer des approches créatives. Mais sa qualité dépend de celle des acteurs et de l’animateur. Mieux vous sélectionnerez les membres, préparerez le terrain et encouragerez la discussion, meilleurs seront vos résultats.

On retiendra :

  • Le passage délicat du brainstorming est le départ.
  • Un faux départ peut rapidement vous conduire à l’échec.
  • La clé, laissez parler, mais garder le contrôle du processus.
  • L’erreur : confondre discuter – causerie et Brainstorming

Restons méthodique, les oreilles grandes ouvertes et actifs.

J Keire
theos.fr

Pour aller plus loin :

comment organiser un brainstorming efficace ?

Lire les articles précédents :
Une très bonne Année 2021

Fermer