5 pistes d’amélioration sécurité sur chantier

sécurité construction

La sécurité des collaborateurs est une priorité essentielle pour tout manager d’équipe dans le secteur de la construction, principalement parce que les accidents sur un chantier peuvent être graves et mettre la vie en danger.

La population mondiale est en augmentation, ce qui fait que la demande de bâtiments neufs et modernes augmente également. Pour profiter au mieux de la performance, un chef de chantier doit s’assurer que ses collaborateurs sont à l’abri de tout risque sécurité et qu’ils sont concentrés sur leur travail. Voici cinq règles pour les managers de la construction afin de protéger les collaborateurs :

Être proactif et lorsqu’on lui demande d’agir, le faire rapidement

Un bon manager n’attend pas qu’un danger pour la sécurité se présente pour agir. Au contraire, il ou elle anticipe de manière proactive les risques futurs et les résout avant qu’ils ne se produisent. Au-delà de l’analyse de risques préalables, vous devez visiter régulièrement le chantier, vous serez en mesure de savoir quelles zones de travail doivent être améliorées, mises sous contrôle. Mieux encore, les collaborateurs vous feront part de leurs préoccupations en matière de sécurité, et vous n’aurez plus qu’à initier les corrections nécessaires.

Dans de rares cas, cependant, ni vous ni vos collaborateurs ne seront en mesure de faire une évaluation correcte et finiront par ignorer une zone à haut risque potentiel. Le danger est qu’un accident se produit soudainement et blesse.

Il est donc primordial, de mettre en place une organisation d’alerte, mais aussi de premier secours. Le fait de disposer d’un véhicule dédié pour les secours et de trousses de premiers secours vous aidera à réagir rapidement aux problèmes de sécurité.

Disposer de machines et d’équipements appropriés

Certains problèmes de sécurité peuvent être résolus en disposant du bon matériel pour effectuer le bon travail. La « bricole » est souvent source d’accident sur chantier. Des machines bien entretenues réduisent à presque zéro la probabilité que les collaborateurs ne se blessent pendant le travail et améliorent considérablement l’efficacité. Un véritable plan de suivi, de maintenance et d’entretien est nécessaire. S’ajoute à cela, une planification et une vérification régulière des machines et autres équipements.

N’oubliez pas non plus les Hommes, le fait de veiller à fournir des ressources autres que des matériaux, comme l’eau, est un moyen sûr de montrer à quel point vous vous souciez de la sécurité et du confort de vos collaborateurs. Sachez aménager les pauses notamment dans les ambiances difficiles (Chaleur, humidité, poussières, … ).

Donner la priorité aux préoccupations des collaborateurs concernant leur sécurité

Il est important de créer un climat de chantier serein, de vigilance, bien sûr, mais de sérénité surtout.

La mise en place de règles de sécurité de base apporte la tranquillité d’esprit aux collaborateurs et réduit le turnover du chantier.

Chaque fois que les collaborateurs alertent sur des points sécurité, ils vous transmettent un message en tant que responsable. Il vous faut passer à l’action de façon concertée, mais rapide. Le fait d’accéder à leur souhait améliore leur perception du travail.

Les collaborateurs sont plus engagés sur chantier lorsqu’ils n’ont pas à se soucier de leur sécurité. Les statistiques montrent que les collaborateurs engagés sont plus innovants et plus productifs.

Inspections régulières et formation à la sécurité

La vigilance, passe par la surveillance. Un chantier vit et les risques évoluent avec dans le temps. Il faut donc mettre en place un dynamique d’auto surveillance par les collaborateurs au moyen de causeries ou de routines. Et pour vous, des routines Gemba walk pour continuer a améliorer l’organisation.

L’organisation a besoin d’être testée. Une bonne mise en situation permet d’avoir un réel état du niveau de sécurité existant sur le site. Elle permet aussi de voir ou revoir les techniques avec les collaborateurs en charge des premiers secours ou évacuation. La formation de base est nécessaire, mais la pratique reste le seul bon indicateur.

Adéquation du bon équipement de protection pour vos collaborateurs

Lorsque vous travaillez sur le site, assurez-vous toujours que les collaborateurs portent un équipement de protection individuelle (EPI) approprié de haut en bas. Il est nécessaire de s’assurer que chaque fois qu’un collaborateur meule, coupe ou soude, il porte un masque et des lunettes de sécurité, et cela, dans une zone dégagée de déchets.
Pour protéger vos pieds, assurez-vous que les collaborateurs portent des bottes de sécurité, des gants et des semelles antidérapantes.
Le choix des EPI est important, mais le sens que vous donnerez au respect du port sera la clé de votre réussite. N’hésitez pas a échanger avec eux sur le sujet. L’inconfort peut-être un sujet bloquant, mais aussi la qualité et encore bien d’autres sujets. Ne pas oublier l’objectif, pas d’accidents, pas de maladies professionnelles.Le port des EPI protègent les collaborateurs pas les managers.

La sécurité ne s’impose pas, ne se décrète pas, elle a besoin d’être conscientisée.

On retiendra :

  • La sécurité ne s’impose pas, elle s’impose d’elle même.
  • Le bon matériel au bon moment pour la bonne opération : sécurité
  • Il faut mettre en place des routines, des causeries pour rester tous vigilants.
  • Vos chantiers évoluent, la sécurité aussi, il faut la repenser systématiquement.
  • Vos collaborateurs sont les premiers acteurs de la sécurité.

Restons sur nos gardes, en dynamique et en alerte permanente.

J. Keire
theos.fr

Pour aller plus loin :

Read previous post:
Votre Revue de Presse Hebdomadaire

 Votre Revue de Presse Hebdomadaire Pour vous tenir toujours informé, Theos.fr vous a sélectionné les meilleurs articles de presse concernant...

Close