Boites à idées Vs Logiciel idéation

Boite à idées

Nous connaissons tous ce genre de petite urne en carton, appelée «boîte à idées» ou «boîte à suggestions», qui sont placées dans le couloir ou une salle de l’entreprise, attendant patiemment vos idées .
Dans ce monde digital, nous pourrions penser qu’une solution 2.0 pourrait nous être utile pour dynamiser ce processus d’innovation. Vraiment ?

Mais au fait ?

Pensez-vous à elle quand vous avez une idée ? Savez-vous à quelle fréquence les idées sont publiées ? Quelle est l’efficacité du processus d’idée ? Qui décide de conserver ou d’abandonner l’idée proposée ?

La boite à idées n’est pas un outil pour piloter, animer et concrétiser ; elle a trop de défauts qui ne permettent pas à l’esprit collaboratif de s’épanouir. Ce n’est qu’un réceptacle. Parmi ces défauts, on peut citer :

  • Manque de clarté : sur le mode de fonctionnement du dépôt et du traitement des idées (fréquence de relève des idées déposées, critères de validation ou de rejet, personnes en charge, etc.).
  • Décalage entre les idées et les besoins immédiats ou les axes stratégiques de la direction générale ; les idées sont déposées en fonction des envies des collaborateurs et pas selon les pistes que l’entreprise souhaite développer.
  • Manque de collaboration : le système est fait pour qu’un collaborateur dépose son idée quand il le souhaite, mais la collaboration autour de l’idée (avis, amélioration) n’est pas possible.
  • Qu’une bonne intention : on met à disposition un outil d’écoute des avis des collaborateurs, mais, au final, ils pourraient ne pas se sentir écoutés puisque les feed-backs sur leur participation sont inexistants.
  • Délais aléatoires et parfois longs entre le dépôt, la prise en compte, la concrétisation et la communication.
  • Sous-exploitation des idées : selon la personne en charge de l’analyse (ont-elles la compétence/la technicité nécessaire sur toutes les idées à étudier afin de distinguer les bonnes opportunités ?).

Alors la plateforme 2.0, la solution ?

Si la solution informatique peut aider, elle ne sera pas LE palliatif à un système non-opérationnel.
Car la plateforme d’idées ne fournira pas de réponse concrète. Seule une politique d’innovation réfléchie et bien organisée de l’entreprise sera en mesure d’y répondre. S’il n’y a pas de gouvernance clairement définie, cette plateforme ne peut pas être efficace. c’est la seule garantie de l’accompagnement des idées des collaborateurs et le rôle clair du management qui est crucial pour faire vivre un vivier d’idées  » vivant ».

Ainsi, une des clés pour devenir une entreprise innovante est de pouvoir transformer l’organisation en une véritable culture et d’impliquer les collaborateurs et managers. La créativité doit faire partie intégrante de l’ADN de l’entreprise : la créativité doit être stimulée, la gestion des connaissances doit être anticipées et les changements techniques, organisationnels et managériaux nécessaires doivent être faits.

On retiendra :

  • La boite à idées n’est qu’un principe.
  • La  » Boite » physique n’est qu’un réceptacle.
  • Le 2.0 ne remplacera jamais l’organisation du processus.
  • Le processus de création doit d’être géré

Restons efficace, focus sur l’objectif, l’outil ne remplace jamais l’utilisateur.

J.Keire
theos.fr

Pour aller plus loin :

Rapide idéation Process

Read previous post:
Votre Revue de Presse Hebdomadaire

 Votre Revue de Presse Hebdomadaire Pour vous tenir toujours informé, Theos.fr vous a sélectionné les meilleurs articles de presse concernant...

Close