Pousser une entreprise stagnante à l’innovation

innnovation

Hum ! Pousser ! Peut-on vraiment pousser une entreprise ?

Jamais, pousser une voiture ne l’a aidé à rouler mieux. Ils nous faut un moteur.

Souvent confronté à une situation de statu quo, il n’est pas simple de mettre en route le moteur. On penserait, instinctivement, que faire avancer les choses à toute vitesse (mode kaizen), en ignorant souvent certaines mesures de latences internes serait une bonne idée.

Vitesse et précipitation ne font pas bon ménage et pas non plus en matière de transformation culturelle.

Nous allons donc nous pencher sur les possibilités qui nous sont offertes dans cette situation.

Aller à la racine du problème

L’une des choses les plus importantes à faire en premier lieu est d’identifier la cause profonde du/des problèmes. Souvent, lorsqu’une entreprise connaît des problèmes de stagnation, on peut remonter à quelques causes communes. Une direction en difficulté sans vision claire de l’avenir est souvent l’un des problèmes les plus notables, et il peut être difficile d’y faire face opérationnellement.

Il vous faudra passer par un bon diagnostic, avec beaucoup de phases d’écoutes afin d’appréhender au mieux la situation et le passif. Et dans tous les cas, assurez-vous que vous travaillez avec autant de données réelles que possible, au lieu de suppositions et d’estimations.

Petites étapes

Il ne faut pas s’attendre à ce que le processus soit rapide. Même si vous faites tout ce qu’il faut à chaque étape, il faudra un certain temps pour voir l’entreprise progresser, se mettre en mouvement et avancer dans la bonne direction. La méthode des petits pas est donc souvent la meilleure. Rien ne vous empêche de vous glisser un chantier kaizen(Frapper vite et fort !) en cas de blocage, mais restons patient. Ce que nous devons faire est un changement de culture. Nous ne cherchons pas à transformer les gens, mais bien à changer les comportements.

En fait, si vous poussez trop fort, vous risquez même de figer, encore plus, l’ensemble du processus.

Rechercher la contrainte et le goulot

Vous vous rendrez souvent compte que la plupart des problèmes de l’entreprise sont dû à un goulot. Celui-ci peut être humain, organisationnel ou technique. Néanmoins, il doit être traité dans tous les cas. Cela peut être un défi lorsqu’il s’agit de personnes (passer en mode coaching). Lever les freins, à l’amélioration, soyez insistant et tenace. Comme un démarrage en côte, les premiers coups de pédales sont souvent les plus durs

De la stratégie avec de bons indicateurs

Vous devez également vous assurer que vos actions ont le bon effet à long terme. Cela ne peut se faire qu’avec une bonne stratégie, suivi par de bons indicateurs et des rituels de communications.

Cette stratégie doit être partagée, validée bien entendu et surtout communiquer régulièrement auprès des collaborateurs. Le chemin est primordial, mais rappeler l’objectif facilite les choses.

Maintenir la dynamique

Le facteur important est de penser systémique dès le départ. Tout ce qui va tenir est et restera du domaine du système et de l’organisation. Nos entreprises sont chahutées par des variations fortes avec des difficultés de stabilisation de collaborateurs, de concurrences, de marchés,… C’est donc bien le système qui portera l’entreprise et non les Hommes.

Mais n’oubliez pas que vous devrez systématiquement nourrir le feu du progrès par des étapes supplémentaires. Il ne s’agit pas d’un processus que vous pouvez terminer une fois pour toutes. C’est un processus continu qui vous demandera beaucoup d’efforts sur le long terme.

Le bon côté des choses, c’est que les effets ont tendance à s’accumuler. Une fois que vous avez commencé, il est de plus en plus facile de maintenir les choses dans la bonne direction. Et vous constaterez qu’il n’est pas si difficile de maintenir une approche innovante dans votre organisation lorsque vous disposez des bonnes bases.

On retiendra :

  • Ne pas confondre vitesse et précipitation.
  • Un bon diagnostic, même interne ne fait pas de mal. ( Gemba )
  • Une bonne stratégie, une détection des goulots et une honnêteté face aux faits
  • La méthode des petits pas pour progresser et la communication pour garder la dynamique.

Restons tenace, méthodique et systémique

J.Keire

Theos.fr

Pour aller plus loin :