Gastro, rhume, grippes, … comment s’en prémunir en entreprise ?

theos-ours peluche maladePrès de 70 % des collaborateurs se rendent sur leur lieu de travail en étant malade !!

L’entreprise lieu de convivialité ,de partage, de liens socials est aussi un formidable accélérateur pour les virus hivernaux.

Ces virus, qui vous cloue généralement pendant quelques jours au lit, peuvent aussi rapidement décimer vos effectifs collaborateurs. Pour ne pas se retrouver avec un entrepôt , un open space, un service, un magasin en période de Noël vide. Sachez donc, prendre les devant .

La contamination directe (transmission directe d’une personne malade à une personne saine) concerne essentiellement les gastros d’origine virale et se fait souvent par contact direct avec une personne malade : les virus peuvent se retrouver dans les matières fécales. Les mains souillées touchent directement d’autres parties du corps (visage, yeux, bouche…) ou d’autres personnes (poignée de main, embrassades).L’autre grand vecteur des virus hivernaux est l’aérien.

L’hygiène et les petits réflexes du quotidien sont vos meilleurs atouts.

Dans l’idéal on évite, en premier lieu, de se faire contaminer.

L’entrée dans les entreprise des virus restent vastes. Que l’on soit dans une grande structure ou une PME, ils existent, en effet, de multiples possibilités de les laisser passer la porte de l’entreprise :

-le collaborateur malade qui se rend à son travail.

-la venue du commercial pour sa réunion hebdomadaire, du fournisseur, … .

-le prestataire de nettoyage.

-le transporteur.

-le facteur(trice).

– ….

et pour les lieux, la diversité est grande et on retrouve notamment tous les lieux communs :

-les toilettes, la cantine, la machine à café, les ordinateurs communs, les outils communs ( outils électro portatifs, chariots de manutention, les claviers d’ordinateur, les voitures de service, … .

bref vous l’aurez compris peu de chance d’y échapper.

Donc en premier, on évite de contaminer les autres . Si on se sent fébrile, pas de héroïsme, on consulte et on reste au chaud. Votre entreprise peut se passer de vous et surtout de vos microbes.

Et pour éviter de contracter les virus, voici les quelques recommandations pour nous tous :

– Ne pas oublier de se laver les mains avant et après manger, après être allé aux toilettes et en règle générale après chaque passage dans un lieu public.

Un petit rappel du lavage des mains, pas si simple :

theos-nettoyage des mains

– Penser aux transports en commun, bus, métro, taxis, grands transporteurs de germes.

– Utiliser une solution hydro-alcoolique quand il est impossible de se laver les mains.

– Faire attention aux règles d’hygiène quel que soit le lieu où vous vous trouvez, à votre domicile ou dans un restaurant : même dans un lieu d’aspect propre, de la simple glace pilée dans un cocktail peut entraîner une gastro carabinée.

– Seuls les essuie-mains en papier jetable sont sûrs. Les sèche-mains à air pulsé entraînent la multiplication des bactéries sur les mains après le séchage. Gare aussi aux serviettes dans les lieux publics !

theos_tousser

-En cas de buffet , vérifier que la nourriture est bien conservée dans des bacs adéquats (pas des assiettes) et non exposée à température ambiante. Privilégiez toujours les aliments cuits ou des fruits et légumes qui puissent être pelés.

-Bon à savoir : le téléphone portable et les claviers d’ordinateurs font partie des objets les plus sales de notre quotidien. Sans aller jusqu’à se laver les mains après chaque utilisation, mieux vaut éviter de prêter son téléphone et penser à les nettoyer de temps à autre !

Et l’entreprise comment elle se protège ?

Si cela peut paraître loin des préoccupations quotidiennes des managers, sans équipe, cela va vite devenir le sujet du jour et des semaines à venir de par le retard pris, alors que peux t’ont faire. ?

– Une campagne de prévention est toujours bien en amont afin de sensibiliser aux risques hivernaux. ( affichage, consignes, point lors de réunion atelier et/ou service, …) cf post: campagne de prévention

– Demander à votre prestataire de nettoyage, d’insister sur les poignées de porte et des robinets avec des lingettes désinfectantes.

– Distribuer des solutions hydro-alcoolique, faites des affichages dans les lieux communs, … .

– Inciter à limiter les contacts physiques, embrassades et poignées de main ( pas évident, je vous le concède.)

En cas de contacts avec le public, limiter les intéractions, laisser des distances de « sécurité ».

– Réduire vos réunions de travail, décaler celles-ci, la conf-call est aussi très efficace.

Vous l’aurez compris, peu de chance d’échapper à ces inconvénients hivernaux , vous reste alors la prévention pour vous éviter de trop souffrir et passer ces épisodes le mieux possible.

On retiendra :

– Les virus hivernaux peuvent vous mettre chaos, mais aussi votre entreprise.

– Soyez égoïste, pas de héroïsme, malade, on reste chez soi et on garde ses microbes au chaud.

– La prévention et les petits réflexes de la vie quotidienne restent les meilleures armes.

– Il faut s’y prendre avant car quand c’est trop tard, bah c’est trop tard.

Soyez vigilant, renforcer l’hygiène, et restez en bonne santé.

j.Keire

theos.fr

Pour aller plus loin :

le réseau « sentinelles » pour rester informé.

https://websenti.u707.jussieu.fr/sentiweb/

Une petite vidéo de l’INRS: https://youtu.be/3Kl2wE0WfOE?list=PL422334628841AFFA

management yoda
Les enseignements du management par Maître Yoda

feelgood manager
Le Feelgood manager quesako ?

Fermer