Incidents ou Presqu’ accidents, Qu’en faire?

incidents

Même en matière de sécurité , il existe une échelle des risques et des gravités. Les presqu’ accidents, incidents, situations dangereuses font partis des risques faibles n’ayant que peu d’influences. Ils sont malheureusement souvent sous estimés car relève plus de la maladresse. Les collaborateurs ont donc une gène a alerter sur le sujet, en prenant cet incident à leur compte.

Mais en fait le presqu’ accident reste un bon indicateur qui peut permettre de réduire et de limiter des risques d’accidents bien plus graves car souvent prémices à de nouveaux incidents.

 

Définitions

Accident: Événement imprévisible caractérisé par une action violente et soudaine d’une cause extérieure provoquant des lésions.

Presqu’accident/incident : Événement inattendu et soudain mais qui n’entraîne aucun dommage. Evénement imprévisible ne provoquant pas de dommage corporel, mais seulement des dégâts matériels.

Accident de travail: Tout accident survenu par le fait ou à l’occasion du travail, à tout collaborateur travaillant pour une entreprise.

Selon l’OHSAS 18001: un incident où aucun préjudice corporel, atteinte à la santé ni accident mortel ne survient peut également être qualifié de «presqu’accident », « accident évité de justesse » ou « événement dangereux ».

 

Voici, quelques exemples que cela soit plus clair:

  • En revenant de la machine à café, je suis passé à côté d’un technicien qui démontait une plaque de faux-plafond en acier. La plaque est tombé juste après mon passage.Je l’ai échappé belle!
  • Ce matin là, en descendant les escaliers d’accès de la chaufferie, j’ai glissé sur un nez de marche, j’ai eu le bon réflexe en me rattrapant à la main courante, j’ai eu de la chance.
  • Pour aller dépanner la pompe de relevage dans le sous station de pompage, mon pied a butté sur un tôle d’acier qui dépassait.J’ai failli tomber.
  • En démontant le presse-étoupe de la vanne de coupure vapeur de l ’échangeur, ma clef a ripé et j’ai failli me taper fortement la main contre la canalisation.
  • A la fin de la réunion en voulant sortir de la salle je me suis pris les pieds dans le câble d’alimentation de l’ordinateur du formateur, je me suis rattrapé de justesse.

Ces exemples ont tous en commun le fait qu’il n’y a pas eu d’incidences physiques pour le collaborateur lors ces événements, mais qu’il pourrait y en avoir eu et que les dégâts matériels sont faibles voir nuls.

Ces types d’incident n’attirent pas beaucoup l’attention. Bien souvent, ces incidents ne causent pas d’interruption du travail et ils sont rejetés, oubliés . Parfois, ils ne sont même pas rapportés. Ils font partie des hauts et des bas de la vie de l’entreprise ou sont attribués à la négligence des personnes concernées.

 

«Parfois ils ne sont même pas rapportés !»

 

Doit on se préoccuper des presqu’accident / incident ?

La réponse est OUI. Car est-ce que les causes fondamentales de ces accidents de travail sont très différentes de celles qui résultent de ces événements mineurs? Pas du tout.

 

Pourquoi? Quelques raisons

  • Parce que Les incidents mineurs ou presqu’ accidents ne sont pas ou peu repérables lors des évaluations des risques.  ( document unique par exemple )
  • Parce qu’ils sont une très bonne source d’information sur une dégradation structurelle( techniques, humaines ou organisationnelles).
  • Parce qu’ils donneront lieu un jour ou l’autre à un accident.

theos pyramide des risques
Alors oui cela peut faire beaucoup, car comme vous pouvez le voir dans la pyramide de Bird, pour 1 accident grave/mortel, 10 accidents on recence entres 30 et 600 incidents qui auraient pu conduire à sa prévention.

 

Comment faire?

On ne va pas mettre le même processus pour traiter ce type d’incident que pour l’analyse des accidents de travail car en effet, la quantité peut entraîner beaucoup de travail qui serait contre productif et abandonné sur le court terme.

Mais il vous faudra tout de même mettre en place un processus en trois étapes :

  • La Collecte: un registre accompagné d’un formulaire basé sur un Quoi, Qui, Où, Quand, Comment, Combien, Pourquoi.( voir mon article sur :La résolution de problèmes en mode participatif)
  • L’analyse: une analyse a posteriori afin de voir les recurrences, la gravité potentielle
  • Le traitement: le plan d’action à mettre en place.

Si parfois on néglige, ou minimise les incidents, ils sont pourtant précurseurs d’incidents plus graves. Ils peuvent être les symptômes d’une dégradation, d’une situation en perte de contrôle, d’un manque de formations, … .

Je ne suis pas le dernier à rire devant une vidéo d’une belle gamelle, mais si l’on se place du coté de l’accidentologie, cette chute ( sans gravité) peut être révélatrice de problème sous jacent qu’il ne faut pas négliger.

 

On retiendra:

  • Les presqu’ accidents ou incidents ne sont jamais anodin
  • Les presqu’ accident sont précurseurs d’incidents plus graves
  • Procedures en 3 temps: collecte, analyse, action
  • La résolution de problèmes comme l’accidentologie n’est pas une fatalité, mais souvent une somme de facteurs ou une somme de petits incidents.

 

En tant que IPRP, Manager, Ne négligez rien, restez alerte et en bonne santé.

j.Keire

theos.fr

 

Pour aller plus loin :

un exemple de formulaire d’analyse de presqu’accident





theos rapport etonnement
L’étonnant rapport d’étonnement

Point réglementaire le Compte Pénibilité au 1er juillet 2016

Fermer