L’ordonnanceur, la tour de contrôle logistique

Lean Logistics ordonnanceur

L’ordonnanceur, la tour de contrôle logistique ?

L’ordonnanceur logistique est un métier peu connu, et même peu enseigné. Comme souvent, dans la logistique, on est tombé dedans par hasard et on adore ou on déteste. Quoi qu’il en soit ce métier fait partie d’une des clés de la performance Lean d’une plateforme logistique. À l’instar des aiguilleurs du ciel qui ordonnancent les atterrissages et décollages, les ordonnanceurs font partis eux-mêmes du processus de réalisation du service client.

Je vais donc tenter de vous en donner les quelques clés de réussite dans le métier et l’implication dans la performance d’une plateforme logistique.

Si on tente une définition :

« L’ordonnancement est une technique de contrôle/management permettant de garantir la réalisation du traitement de commandes dans les délais impartis avec le plus haut niveau de performance possible pour la plateforme logistique.»


Sa mission, planifier les commandes dans un planning d’ordonnancement afin de tenir les délais de service du client en prenant en compte tous les paramètres de la fonction. Ce planning n’est malheureusement jamais figé, car il évolue très souvent au gré de tous les aléas ou changement liés aux métiers de logisticiens de distributions.

c’est aussi ce qui attire la plupart des ordonnanceurs que je rencontre cette dynamique, ce “bon” stress qui en fait que chaque journée ne ressemble à aucune autre. Mais c’est aussi ce qui peut rendre cette fonction un calvaire lorsque cela dérape.

L’ordonnanceur est donc à la croisée de nombreux facteurs qu’il doit maîtriser afin de rendre le service attendu par le client.

Voici quelques-uns des paramètres :

  • Le plan de transport
  • Le temps d’ouverture
  • Le portefeuille de commandes
  • La capacité opérationnelle de travail
  • Les incidents et changement de priorités
  • Les commandes urgentes

Et si tout cela est bien géré, cela donne un planning d’ordonnancement permettant de tenir les délais finaux du client.

Si on tente de simplifier le travail d’un ordonnanceur, il doit donc de mettre en adéquation une CHARGE DE TRAVAIL et une CAPACITÉ DE TRAVAIL avec un paramètre supplémentaire LE TEMPS.

Quels sont ces leviers d’actions ?

Le portefeuille de commandes

Le portefeuille de commandes est la masse des commandes a traitées et donc a ordonnancer.
Ce portefeuille peut être statique ou dynamique. Statique : les commandes tombent la nuit pour un traitement le jour suivant. Dynamique, avec une descente permanente (cas du e-commerce) et donc une gestion à organiser.

Un portefeuille s’apprécie suivant plusieurs critères qui vont varier en fonction des produits, de clients et des délais.

Quelques critères de commandes :

  • le volume de lignes ou de pièces constituant les commandes
  • La disponibilité des produits
  • Les délais de livraison
  • Les poids, les types de contenants ou de transports.

Les vagues de commandes

L’ordonnanceur va donc en fonction des commandes en présence dans son portefeuille, lancer se que l’on appelle des vagues/Les vagues de commandes, sont donc des commandes que l’on a regroupées afin de faciliter leur traitement.

L’ intérêt principal de travailler en vagues est :

  • La possibilité de ré-évaluer le portefeuille de commandes
  • Intégrer les commandes descendantes
  • Re-planifier les priorités
  • Gérer les réapprovisionnements nécessaires ou non-anticipés
  • Maitriser les aléas ( Productivité, casses, manquants, … )

La capacité de traitement

La capacité de traitement est un élément important a maîtriser pour un ordonnanceur, mais non des plus simples. Souvent la bonne connaissance du process, des préparateurs et des produits lui permette de viser au plus justes.
La question a laquelle il est confronté est : quand faut-il que je lance cette commande pour assurer qu’elle soit prête pour la mise a disposition du transporteur. Les paramètres théoriques sont : le processus de préparation, l’organisation du stock, le contenu de la commande ou encore la disponibilité des articles.

Les Facteurs du succès sont :

  • Un fort niveau de Qualité des stocks
  • Les bonnes Quantités au picking
  • La bonne Qualité
  • La bonne implantation

une anticipation maximale des réappros ( cf: Gestion des stocks ) ainsi qu’une forte réactivité si l’anticipation est difficile. Une productivité stabilisée garantissant des calculs de charges les plus fiables possibles.

L’ordonnanceur a donc un rôle clé dans la maîtrise des délais, mais aussi de la performance.

Ces atouts principaux sont :

  • Ses capacités de communication avec les préparateurs, caristes et services supports.
  • Sa capacité à anticiper et à régler les aléas
  • La résistance au stress et sa réactivité face à l’imprévu
  • Sa maîtrise des processus techniques et organisationnels.

On retiendra :

  • L’ordonnanceur est un acteur clé de la performance Lean logistique d’une plateforme.
  • Ce métier requiert une résistance au stress, une capacité d’adaptation et de communication importante.
  • Sa fonction fait la synthèse de la performance des autres services. ( GDS, Manager, … )
  • Le lean pour vous aider à améliorer votre quotidien

Un métier peu connu, qui engage et aussi épanouissant

J Keire
theos.fr

pour aller plus loin:

Le Lean Logistique
https://www.mecalux.fr/blog/lean-logistics-definition

Les métiers de la logistique

Cette entrée a été publiée dans Lean. Sauvegarder le permalien.