Lean Construction: on en parle ?

Le Lean Construction ou Lean BTP prends de plus en plus de l’essor. Et a fortes raisons, les enjeux financiers sont énormes la tenue des délais est primordiale et le moindre dérapage se paie cher : en terme d’image, de coûts et donc pour son avenir dans le métier, … .

Si nous gardons du Bâtiment une image de grosses entreprises, c’est en fait trompeur. La masse des entreprises du BTP sont en fait pour beaucoup des structures de types TPE, PME et pour certaines de relève même de l’artisanat. Autre sujet important de ce métier est la concurrence et donc une maîtrise des marges opérationnelles nécessairement au cordeau pour rester dans la course. Tout ceci entraîne donc la nécessité de maîtriser sa performance, ses coûts, ses délais et de fortement capitaliser pour progesser avec ses collaborateurs.

Si le Lean a toujours une connotation forte d’outils de l’industrie, beaucoup d’analogies sont possibles autour du Lean et du BTP. On va se concentrer sur les aspects pratiques d’une démarche raisonnée du Lean pour rester efficace.

S’attaquer aux gaspillages

Comme dans toute activité, la chasse aux gaspillages reste un outil majeur et le Lean BTP n’échappe pas à la règle. Il existe de nombreuses formes de gaspillages dans les travaux de construction – délais de livraison, mauvaise organisation, de l’inventaire, des défauts et des dépenses inutiles, de mauvaises synchronisation collaborateurs/matières, … . Tout ceci pèse pour grande partie sur la réalisation finale, l’image client et que dires des finances.

Des processus de travail clairs

S’il y a bien un métier ou l’imprévu est présent, c’est bien le BTP. Le grand nombre d’intervenant arrivant avec son cortège de potentiels éléments de désorganisation. Même si la communication est une des base de ce métier, la communication efficace n’est pas toujours au rendez-vous, car on se focalise souvent sur un seul et unique élément : le délai. Quid de la performance dans tout cela? La simplification, la préparation sont dnc des éléments importants pour réussir ses chantiers.

L’amélioration continue

Ne jamais rester sur un statut Quo, telle est notre devise dans le Lean, il doit en être de même dans le BTP. Il faut mettre en place des boucles d’amélioration continue ainsi que des retours d’expériences. Des soucis il y en aura toujours, mais éviter de les répéter, afin de pouvoir gérer les seuls imprévus sera déjà une étape importante pour progresser.

Utiliser les talents de façon appropriée

Il n’est pas rare de voir le talent utilisé bien en deçà de son potentiel dans une entreprise de construction. Ce phénomène devient de plus en plus courant à mesure que les compétences, la complexité s’étend et que les disciplines se chevauchent. Une bonne entreprise de construction doit toujours s’assurer que les compétences de ses collaborateurs sont correctement appliquées partout où elles peuvent l’être. Son turnover en dépend, sa capacité à prendre de nouveaux marché aussi. Une grande culture du compagnonnage, de l’apprentissage permettait de transmettre. Mais sous la pression financière cette culture s’estompe et le niveua de capitalisation des savsoirs baisse. Il faut renouer le dialogue avec les collaborateurs et identifier les potentiels pour savoir de quoi chacun est réellement capable et lui assurer une voie d’avancement.

Se recentrer sur la valeur ajoutée du client.

Cela devrait être évident pour n’importe quel type d’entreprise, mais dans les travaux de construction, la notion de délai l’emporte et parfois l’occulte de façon majeure. Il est donc primordial de toujours donner la priorité à la relation client avant tout et de vous assurer que votre travail crée réellement de la valeur pour eux. Il est parfois difficile de définir exactement ce qu’est la valeur intrinsèque pour un client, d’où l’importance de communiquer le plus efficacement et de façon la plus proche possible avec lui. Et puis on n’est pas l’abri de lui vendre une prestation complémentaire… .

Forcer la communication montante

Les points de communication tout au long d’un chantier sont d’une extrême importance tant le dérapage non-contrôlé peut vite virer au cauchemar de réalisation, de tenue des délais et dans les coûts. Plus les problèmes sont pris tôt et proches de la source, moins les impacts collatéraux seront importants. Il est préférable de mettre en place un canal dédié pour le retour d’information afin que tout se déroule de manière standardisée, car cela peut prévenir une bonne partie des problèmes anticipables.

Standardiser le travail

Et cela peut être le point le plus important, la capitalisation et la communication pourront vous permettre de prendre décision au plus tôt pour éviter les écueils. Rationaliser le travail ne veut pas dire bloquer toute initiative, mais bien au contraire, faire naviguer tout le monde vers des objectifs clairs et permettre que les initiatives soient encadrées et réellement productive au sens de la performance et non du « bricolage » pour rattraper des erreurs.

Il n’y a ici que quelques pistes de réflexions que je compléterai au fur et à mesure de mes posts afin de transposer ces techniques Lean à un monde aussi passionnant que sont les travaux de construction Btp ou TP.

A retenir

  • Le Lean BTP est en plein essor,
  • Les gains qualitatifs et quantitatifs à faire sont importants,
  • L’organisation logistique est primordiale pour la tenue des délais et des coûts
  • Il faut changer de prismes de lecture et se concentrer sur la valeur Client

Soyons Lean dans tous les domaines, a tous le niveau et restons focalisé sur la performance de nos organisations.

J. Keire
theos.fr

Pour aller plus loin:

Lean Management dans la construction
https://www.youtube.com/watch?v=pNFCjiVrtys

Lean Construction

lean
Comment conserver la confiance des équipes ?

kotter
Les 8 Etapes du changement selon Kotter

Fermer