Les cinq axes de la transformation Lean

axes Lean

Lorsque que l’on souhaite accompagner son organisation vers une organisation Lean, on se confronte très vite à la résistance aux changements. Votre capacité a géré cette résistance naturelle et accompagner le changement fera votre succès ou votre échec.

Voici les 5 axes Lean qu’il vous faut mettre en place pour accompagner votre transformation.

Les « attitudes lean  » sont des qualificatifs qui tendraient à montrer là où l’organisation est en mesure de créer de la valeur client. Les attitudes Lean sont donc les moments, les actions, les instances où l’entreprise réalise de la valeur ajoutée. à contrario, les pertes de temps, les instances et évènements non « lean » serait de mauvaises « attitudes Lean » .

Les managers qui souhaitent transformer la culture de leur organisation doivent changer l’orgnaisation mais surtout les attitudes et approfondir l’implication des collaborateurs dans cette orgnaisation. Voici donc les 5 attitudes de leadership Lean pour rendre votre transformation efficace.

1- Diriger : diriger, manager les autres et les motiver

Nous devons donner la voie, le sens et les objectifs clairs de cette transformation. Nous devons être dans l’action mais pas trop, manager les collaborateurs pour les aider dans leur tache et non les remplacer. La transformation doit être planifiée avec des objectifs SMART donc atteignables mais ambitieux. La communication reste donc un de vos piliers du début à la fin ( si il y en a une … ). Un changement culturel se passe dans la durée, vous devrez donc être endurant, savoir quand relancer, remotiver les acteurs, vos chefs de projet ainsi que vos collaborateurs. Le management participatif devra devenir au fil du temps de plus en plus collaboratif.

2- Innover : une des clés est l’innovation.

L’innovation ne vient pas d’elle même. Nous ne nous réveillons pas un matin avec une idée géniale. N’attendez pas non plus l’être providentiel, il n’existe pas. L’innovation est un cheminement par lequel vous devez faire passer toute votre entreprise. Vous devez donc créer les moments, les instances spécifiques à la création. Voici quelques exemples :

  • Hackathon
  • Réunion d’innovation à fréquence fixe
  • Boite à idée
  • Échange Best practices
  • Benchmarking interne

Et pour le quotidien, la remise en cause permanente est votre meilleure arme. Nous faisons bien, super mais comment peut-on faire mieux ??? Vos collaborateurs font partis de cette équation. 2nseignez leur les rudiment de la résolution de problèmes simples et amenez les à une remise en question permanente des pratiques.

3- Résoudre les problèmes

Des problèmes, ce n’est souvent pas ce qui manque au sein de nos entreprises, mais faut- il déjà savoir les résoudre de façon complète en étant méthodique. Et ne pas penser que seul les managers sont apte à les résoudre. Les problèmes doivent être résolus au plus près du terrain et donc par les interlocuteurs les plus proches. Cela demande donc de la formation, de la méthode et de la rigueur. Les problèmes sont souvent perçus comme une contrainte alors qu’ils sont en fait un incroyable potentiel pour s’améliorer. Craignez, par dessus tout, de ne pas avoir de problème dans votre entreprise.

4- la collaboration : clients, collaborateurs, co traitants

Que cela soit avec vos clients, vos collaborateurs mais aussi vos partenaires, il faut collaborer ensemble pour aller plus loin, plus vite.

Il faut soit créer des instances ( et oui encore) ou des rencontres. Ne tombez pas dans la piège de vouloir faire de ces instants des entre-soi. Il faut y associer des acteurs de terrain.

C’est de la culture que vous souhaitez mettre en place pas une façade « participative ». Impliquez vos collaborateurs dans des chantiers d’amélioration transverses dans toute la chaîne de la valeur (client- vous partentaire). Il faut créer un réel sentiment d’appartenance à un groupe, une équipe, un collectif qui a besoin des uns et des autres pour progresser ensemble.

5- Gagnant – Gagnant : la réussite se partage

La motivation que vous allez générer à satisfaire encore plus vos clients, il faut que cela soit dans des objectifs moyens et longs termes. Il faut que vos collaborateurs « profitent » aussi des résultats obtenus ‘ et il n’y a pas que l’argent qui compte, détrompez vous !. Un récompense, commence par une célébration, le MERCI ,une reconnaissance des pairs, vient ensuite la récompense plus physique que peuvent être, la sortie, le restaurant, le weekend, … . Mais penser systématiquement compensation financière serait partir dans l’erreur et vous limitez dans vos objectifs.

Et c’est de même avec vos clients. Il faut valoriser votre travail. Faire savoir que l’on peut compter sur vous, que la crainte du changement n’est pas pour vous, que vous êtes un réel partenaire ( et pas juste un simple sous-traitant, sniff).
Valoriser les travaux, les transformations que vous avez faites. Ne pensez pas que d’avouer avoir des problèmes vous mettra en position de faiblesse, c’est justement que vous avez pris les sujets et traités avec brio qui vous donnerons une toute autre image.Car vos clients n’en sont pas tous capables, loin s’en faut.

Si vous voulez vous engager dans une transformation lean, il vous faudra suivre ces 5 axes qui sont majeurs (mais non-limitatif ). Il faut dès le départ penser « culture » et donc moyen / long terme, difficile dans ce monde qui ne voit que le devant sa porte, mais c’est la clé de la réussite.

On retiendra :

  • La culture prends du temps.
  • La management ce n’est pas faire à la place de.
  • L’innovation n’est pas naturelle, il faut la provoquer.
  • Les problèmes sont des sources d’améliorations.
  • La collaboration interne et externe est primordiale
  • Gagnant-gagnant n’est pas que financier car le premier levier de la motivation est la reconnaissance.

Restons humble, méthodique et à l’écoute.

J. Keire
theos.fr

Pour aller plus loin:

outil lean
30 outils lean simples pour améliorer votre performance

Lean : Comment en faire un Tout !

Fermer