Quatre principes pour booster votre Lean

Les règles créent une structure dans nos systèmes organisationnels Lean. Sans procédures, ce serait le chaos, la confusion et les fortes variations que nous cherchons tant à réduire.

Les principes, les règles de base fournissent les conseils nécessaires à la mise en œuvre des améliorations, en expliquant le “pourquoi”, le “sens” des outils du Lean et de la méthodologie. Les principes Lean permettent également de développer de nouvelles solutions aux problèmes.D’ouvrir d’autres champs de réflexion. Pour tous les membres d’une organisation, ces règles permettent de structurer les activités, de mettre en relation les clients et les fournisseurs( internes/externes), de cadrer et de simplifier les flux et d’apporter des améliorations par la pratique.

Les principes du système de production Lean peuvent être résumés en quatre règles de base.

Règle 1 : “Tout travail doit être hautement spécifié quant au contenu, à la séquence, au rythme et au résultat attendu.

Grâce à la spécification en termes de séquences, d’étapes, de calendrier, de résultat et de contenu, les collaborateurs sont en mesure de traiter tout écart, par rapport, à la procédure. Vous êtes certains de tenir les objectifs et ne pas vous lancer dans des projets stériles. Cette règle est une étape nécessaire pour que les collaborateurs sachent implicitement comment effectuer leur travail.

Règle 2 : Toute relation client-fournisseur doit être directe, et il doit y avoir un moyen non-ambigu d’envoyer des demandes et de recevoir des réponses aussi vite que possibles.

Le chemin de la communication doit être décrit, partagé, connu et appliqué. Chaque collaborateur sait ainsi implicitement comment se connecter aux autres. Comment avoir un retour rapide sur ces interrogations ? Ainsi que de savoir au plus tôt si un problème de qualité survient.

Règle 3 : Le chemin vers les outils et les consommables et/ou l’accès aux services supports doit être simple et direct.

Les services ne sont pas destinés à vivre en Fifo, premier arrivé, premier servi, mais ils doivent servir aux groupes. La façon la plus simple étant la maîtrise sur le poste de travail par une gestion visuel simple, avec un système de réapprovisionnement cadencée.

De même l’accès, parfois, aux outils, aux consommables sont difficiles, voir accessible par formulaire et contre signature. Il faut donc réinventer les process, faciliter les accès. La façon la plus simple étant la maîtrise sur le poste de travail par une gestion visuel simple, avec un système de réapprovisionnement cadencée.

Règle 4 : Toute amélioration doit être réalisée conformément à la méthode, sous la direction d’un chef de projet, au niveau le plus bas de l’organisation.

Les collaborateurs de première ligne apportent des améliorations à leur propre travail et leurs managers doivent leur fournir soutiens et assistance. Il faut donc réinventer les process, faciliter les accès.

Il faut donc que l’accès aces services soient le plus simple possible.

L’impact de ces règles sur l’organisation est important – “En rendant les collaborateurs capables et responsables de faire pour d’améliorer leur propre travail, en standardisant les relations entre les clients et les fournisseurs ( internes/externes), et en poussant la résolution des problèmes au niveau le plus bas possible, les règles créent une organisation apprenante efficace.

A Retenir:

  • Les règles et les principes nous guident
  • L’objectif principal d’un manager doit être de soutenir cette dynamique, tout en la gardant sous contrôle.
  • Chacun son niveau, les collaborateurs, le terrain, les managers, les processus
  • La fluidité et l’accessibilité aux clients sont primordiales

Laissons nos collaborateurs innovés, chargeons-nous des processus d’innovation.

J.Keire

theos.fr

Pour aller plus loin :