3 techniques pour réduire vos encours

Les « Wip » _ Work in process sont parfois aussi appelés des encours. Ils désignent les stocks qui sont entrés dans le processus de fabrication, qui ne font plus partie des stocks de matières premières, mais qui ne sont pas encore des produits complets. Dans le tertiaire cela peut aussi correspondre à des dossiers ou des commandes en cours.

Ces encours sont parfois nécessaires et appelés « stocks outils ». Ils servent à « amorcer » la pompe du processus. Ce sont des stocks nécessaires pour que chacun puisse débuter son processus. Il n’est donc pas souhaitable d’avoir trop d’encours, car cela immobilise de la trésorerie inutilement mais ils sont nécessaires au bon fonctionnement.

Dans le cadre du lean , un encours de fabrication excessif est considéré comme un indicateur de la présence de goulots d’étranglement dans les processus de fabrication ou d’une chaîne d’approvisionnement inefficace. Il n’est donc pas souhaitable d’avoir trop d’encours, car cela immobilise de la trésorerie inutilement.

Pourquoi la réduction des encours est importante ?

Dans l’entreprise, la réduction des encours se traduit par un niveau de fluidité plus élevé, une amélioration des flux, un meilleur service à la clientèle et une diminution des coûts immobilisés. La réduction des encours facilite aussi grandement les inventaires, la visualisation opérationnelle du travail et la pertinence de la comptabilité.

Vous trouverez ci-dessous trois techniques qui peuvent aider une entreprise à réduire ses encours :

Niveaux d’encours

Le pilotage des niveaux d’encours et des stocks est une bonne pratique du lean qui garantit le bon déroulement des opérations. L’idéal est d’établir les niveaux d’encours « types » ou « calibrés ».Dans l’entreprise, la réduction des encours se traduit par un niveau de fluidité plus élevé, une amélioration des flux, un meilleur service à la clientèle et une diminution des coûts immobilisés. Cependant, la difficulté reste le dimensionnement qui doit être précis. Ce calibrage doit se faire par l’expérience, en ajustant. Le curseur entre trop bas et trop haut. Le but étant de ne pas avoir de rupture et que ces niveaux suffisent a combler les éventuels aléas.

Le curseur entre trop bas et trop haut. Par du management visuel ou encore la limitation physique.Maitrisez donc vos encours !

Partage de la capacité

Ce sont des stocks nécessaires pour que chacun puisse débuter son processus. La contraint pilote toujours le flux. Mais c’est encours doivent être dimensionnés et calibre pour cela.

La pensée Lean est transverse et va donc à l’encontre de tout silotage présent dans l’entreprise. La capacité doit être partagée comme un tout et non une ressource d’un service. (que cela soit sur le plan technique ou Humain). Le pilotage de la ressource avec des animations de type intervalles courts permet d’agir au plus juste l’adéquation charge/capacité nécessaire à toute bonne gestion.

Piloter vos encours

La performance matérielle et la productivité collaborateurs

L’ajout de matériel ou de main d’œuvre permet souvent de se garantir de la sécurité pour passer des volumes ou des fluctuations de la demande. Néanmoins, hormis sur la contrainte, la recherche de performance n’est que pure perte ou investissement hasardeux.

La montée en capacité doit être le fruit de l’optimisation. Nos capacités de production ou de traitement sont souvent bien supérieur à la demande. C’est bien l’organisation défaillante qui nous limite en capacité. Lorsque vous aurez atteint votre capacité maximale avec des chantiers d’amélioration, des encours calibrés et de la polyvalence complète, alors il sera temps de vous attacher a investir.

Améliorer vos encours avant d’investir dans la capacité

On retiendra :

  • L’ajout de matériel ou de main d’œuvre permet souvent de se garantir de la sécurité pour passer des volumes ou des fluctuations de la demande.
  • L’encours est un stock nécessaire et demande de la maîtrise
  • Le pire étant de le laisser vivre sa vie
  • C’est bien l’organisation défaillante qui nous limite en capacité.
  • Il nous faut piloter les encours.
  • Il faut améliorer avant d’investir.

Restons objectif, sortons du dogme et pilotons par les stocks.

J.Keire

theos.fr

Pour aller plus loin :

Batch Flow Vs One piece flow